La station de pompage Drew attire l’attention ces jours-ci en raison d’une réparation à une conduite qui force la Ville à déverser des dizaines de mètres cubes d’eaux usées dans les rivières Saint-Maurice et Shawinigan.

Réparation à la station de pompage Drew: tout baigne pour l'instant

Shawinigan — Les travaux de réparation à la station de pompage Drew de Shawinigan ont repris comme prévu lundi et jusqu’à maintenant, tout se déroule dans l’ordre. Les opérations d’excavation ont été complétées en début d’après-midi lundi et mardi matin, les manoeuvres sur la conduite défectueuse pourront s’amorcer.

Jeudi, lors de la première journée, l’interruption en alimentation électrique entraînant les déversements à neuf points précis dans les rivières Saint-Maurice et Shawinigan a duré huit heures plutôt que la douzaine qui était prévue. Scénario similaire lundi, alors que l’arrêt s’est produit à 7 h 54 et que le fonctionnement a repris dès 14 h 15.

Selon le calendrier établi, seule la journée de mercredi empêchera le fonctionnement normal de la station de pompage Drew pendant une période de 24 heures. Mardi, l’interruption électrique doit se produire entre 7 h 30 et 8 h, tandis que jeudi, dernière journée prévue des manoeuvres, la station devrait recommencer à fonctionner normalement vers la fin de l’après-midi.

Rappelons que la Ville de Shawinigan a établi que cette station pompait, en moyenne, 19 500 mètres cubes d’eaux usées par période de 24 heures. Jusqu’ici, les deux rivières auraient donc reçu approximativement 11 375 m3 (ou 11,4 millions de litres) de matières non traitées, sur la base de cette moyenne quotidienne. La Ville précisait toutefois, la semaine dernière, qu’elle observait traditionnellement une consommation plus faible d’eau potable en novembre.

François St-Onge, directeur des communications, assure qu’un bilan complet sera établi à la fin de l’exercice afin de préciser les quantités déversées au cours de cette opération. À compter de ce matin, la station de pompage Drew cessera complètement de fonctionner jusqu’à la fin des travaux, prévue jeudi.

«Jusqu’à maintenant, ça va bien, on respecte l’horaire prévu», commente le porte-parole. «Nous avions quelques incertitudes jeudi, car quand on creuse, il peut se produire des imprévus. C’était la partie la plus critique et ça s’est bien passé.»

Évidemment, la Ville reçoit quelques échos de citoyens déçus de cette procédure, même si elle se déroule avec l’approbation du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et Environnement Canada.

«Personne ne souhaitait qu’on fasse cela, y compris nous-mêmes», fait remarquer M. St-Onge. «Nous sommes très sympathiques aux gens qui disent que ce n’est pas une situation souhaitable, parce que c’est vrai. Mais nous agissons dans les limites de ce qui est accepté par les ministères de l’Environnement.»

La semaine dernière, la Ville lançait un appel aux résidents des quelque 9500 logements touchées dans le secteur Shawinigan et la partie sud de Saint-Gérard-des-Laurentides afin qu’ils réduisent au minimum leur consommation d’eau jusqu’à jeudi, par exemple en repoussant à plus tard certaines tâches comme la lessive. Elle demande également à ces citoyens d’éviter de jeter des déchets de table et des objets comme des tampons, des serviettes hygiéniques ou des lingettes dans le réseau d’égout sanitaire.