Le président de la Fondation médicale Jean-Pierre Despins, René Bérubé.

René Bérubé à la recherche de quatre médecins

SAINT-LÉONARD-D’ASTON — Dès le 27 juillet, René Bérubé repart avec sa boîte de pilules du médecin heureux et son petit pot de confiture J’aime ta fraise pour tenter de convaincre de futurs médecins de choisir la GMF Saint-Léonard-d’Aston. Dans le meilleur des scénarios, on aimerait en recruter deux cette année et le même nombre l’an prochain, afin de doubler le personnel médical qui se partagerait alors les quelque 9000 patients. Déjà, le 15 septembre, un nouveau médecin s’ajoutera à l’équipe.

L’an dernier, avec ces deux mêmes items promotionnels plutôt originaux «pour qu’ils se rappellent de nous», la tournée des salons de résidents avait porté fruit, mais les candidats intéressés se sont finalement désistés à tour de rôle. Vendredi, à Québec, le président de la Fondation médicale Jean-Pierre Despins m.d. sera accompagné du Dr Jérôme Proulx pour faire valoir les atouts de la clinique dont des équipements technologiques avantageux, comme des appareils de signes vitaux, et des dossiers entièrement numérisés. Le 3 août, à Bromont, c’est Dr Jason Massé qui sera à ses côtés et, pour le salon de Montréal prévu le 4 octobre, René Bérubé pourra compter sur la présence de Dr Alexis Labelle.

À ces efforts s’ajoutent une bannière publicitaire chez Saint-Hubert Express, au populaire Madrid 2.0, une sensibilisation en France et un nouveau site Web (gmfstleonard.com). Et pour les futurs médecins, une bourse d’installation de 35 000 dollars est offerte par la Fondation médicale Jean-Pierre Despins m.d., qui sont assurés d’avoir leur propre bureau privé pour consultation.

«La Municipalité a fait concevoir une brochure pour montrer où se trouve Saint-Léonard-d’Aston avec les services qui sont disponibles», se réjouit M. Bérubé, à l’aube de sa nouvelle croisade.