Vingt restaurants de la région prendront part à la quatrième édition de MYCO: Rendez-vous de la gastronomie forestière qui se tiendra du 2 au 12 octobre.
Vingt restaurants de la région prendront part à la quatrième édition de MYCO: Rendez-vous de la gastronomie forestière qui se tiendra du 2 au 12 octobre.

Rendez-vous de la gastronomie forestière 2020: 20 restaurateurs au menu

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Malgré un automne qui s’annonce particulier, la Microbrasserie Le Temps d’une Pinte et la Filière mycologique de la Mauricie vont de l’avant et dévoilent les restaurateurs qui prendront part à la quatrième édition de MYCO: Rendez-vous de la gastronomie forestière qui se tiendra du 2 au 12 octobre. Ainsi, ce sont 20 restaurants de la région qui serviront un menu unique qui devra faire briller les comestibles forestiers du terroir de la Mauricie.

Les restaurateurs participants sont le restaurant Zélé (secteur Sainte-Flore), le Saint-Antoine (secteur Sainte-Flore), la Microbrasserie À la Fût (Saint-Tite), le Presbytère (Saint-Stanislas), le Baluchon (Saint-Paulin), la Microbrasserie Nouvelle France (Saint-Alexis-des-Monts), la Bezotte (Yamachiche), 100 St-Laurent (Louiseville), le Rond Coin (Saint-Élie-de-Caxton), le Lutin Marmiton (Saint-Élie-de-Caxton), l’Auberge Aux Goglus (Saint-Jean-des-Piles), La Cookerie - Le Village du Bûcheron (Grandes-Piles) et l’Auberge Saint-Mathieu du Lac (Saint-Mathieu-du-Parc).

Du côté de Trois-Rivières, on retrouve le Temps d’une Pinte, La Maison de Débauche, le Buck, Épi, Buvette de quartier, les Contrebandiers, le Lupin, le Castel, l’Auberge Du Lac Saint-Pierre et Le Brasier 1908.

«La saison de la cueillette cette année est très bonne et permettra aux cueilleurs et aux chefs d’offrir aux consommateurs une diversité de comestibles et des saveurs exceptionnelles de nos forêts mauriciennes», souligne Patrick Lupien de la Filière Mycologique de la Mauricie.

D’ailleurs, en raison du contexte exceptionnel, le public est invité plus que jamais par les différents chefs et cueilleurs à manger du paysage forestier et mauricien afin de valoriser l’achat local.

À noter que des activités d’interprétation et d’initiation aux comestibles sauvages et des randonnées dans les bois seront également offertes par les cueilleurs, producteurs et organismes mycologiques de la région de la fin août à la mi-octobre. Pour en savoir davantage, il suffit de visiter le répertoire des activités