Le Nouvelliste
Les syndiqués de l'usine Sural ont accepté de faire certains réaménagements dans leur régime de retraite en vue d'une relance de l'usine.
Les syndiqués de l'usine Sural ont accepté de faire certains réaménagements dans leur régime de retraite en vue d'une relance de l'usine.

Relance de l’usine Sural: les syndiqués s’entendent avec l’acheteur potentiel

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
Bécancour — Le vent a rapidement tourné dans le dossier des négociations entre le Syndicat des Métallos et l’entreprise brésilienne Alubar, pressentie pour la relance de l’usine Sural à Bécancour, fermée depuis février dernier. Réunis en assemblée générale, vendredi soir, les syndiqués ont en effet consenti, dans une proportion de 93,2 %, à des réaménagements dans leur convention collective, moins de deux semaines après avoir refusé la première proposition de la Brésilienne, dans une proportion à peu près égale.