Lancée sous la pluie, la 16e édition du Relais pour la vie de Trois-Rivières s’est finalement terminée sous un ciel ensoleillé.

Relais pour la vie de Trois-Rivières: une édition faite de musique et de pluie

TROIS-RIVIÈRES — Malgré un ciel pluvieux à l’heure du départ, le Relais pour la vie de Trois-Rivières, qui se tenait dans la nuit de samedi à dimanche, annonce avoir amassé 111 429 $. Si le chiffre est légèrement en deçà des résultats de l’an dernier, on se félicite tout de même, du côté de l’organisation, «d’avoir eu des gens jusqu’à la fin» et d’avoir revu la programmation de l’événement et l’aménagement du site. «On voulait faire vivre une nouvelle expérience aux gens qui participent au Relais pour la vie, et ça, on peut dire que c’est “mission accomplie”», plaide Cassandre Warren, agente de développement à la Société canadienne du cancer.

Pour Mme Warren, il faudra surtout retenir de cette 16e édition trifluvienne du Relais pour la vie qu’elle s’est terminée sous le soleil et que, compte tenu des conditions, les résultats demeurent excellents. «C’est sûr qu’avec la pluie, on a moins de visiteurs, on vend moins de luminaires et on a moins de dons, il fallait s’y attendre», convient-elle toutefois.

Par ailleurs, l’agente de développement se réjouit des changements apportés à la portion animation de l’événement. « On voulait revoir l’événement et ça, on l’a fait», déclare-t-elle. Elle relate avoir reçu beaucoup de commentaires positifs de la part des participants qui disent avoir apprécié la programmation proposée.

Ce sont quatre prestations musicales, de quatre artistes différents, auxquels ont eu droit les quelque 200 marcheurs qui se sont relayés au cours de la nuit. Folk, chansons, musique classique et musique pop ont ainsi tour à tour rythmé la marche, tandis que des cornemuseurs ont ouvert l’événement.

Autres nouveautés, un film a été diffusé et un bingo a été tenu, raconte Mme Warren.

Malgré que les résultats de cette édition demeurent loin des objectifs que l’on s’était initialement fixés — 38 équipes participaient à la marche, tandis que l’on avait annoncé en vouloir 55 et que l’on espérait amasser 130 000 $ —, Cassandre Warren préfère rester positive et souligner qu’une relève se manifeste du côté du comité organisateur. «Elles étaient presque toutes nouvelles dans leur rôle et elles ont été super dynamiques dans les derniers mois pour livrer un événement surprenant et étonnant», s’exclame-t-elle.

L’édition 2019 présentait également des nouvelles structures illuminées sur le site de l’école Chavigny, où se tenait la marche. «On voulait souligner que le Relais pour la vie a encore sa place et qu’il demeure un événement important dans la lutte contre le cancer», soutient Mme Warren.

«Tout comme la Société canadienne du cancer, nous croyons que la vie est plus grande que le cancer et nous sommes fiers de l’impact qu’a le Relais pour la vie dans la communauté», déclare pour sa part Justine Desrochers-Goyette, présidente du comité organisateur du Relais pour la vie de Trois-Rivières.