Monique et Jean-Marc Gauthier sont les propriétaires du Floribell.

Réflexion sur l’avenir du Floribell

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — L’avenir de la station touristique Floribell fait l’objet d’une profonde réflexion de la part de ses propriétaires qui n’écartent aucune option quant aux activités futures.

Monique et Jean-Marc Gauthier sont propriétaires de cet établissement depuis 21 ans. Tous les deux s’approchent de leur retraite. «On s’est mis en mode réflexion depuis septembre. On analyse différents scénarios. Et il y en a plusieurs. On fait des rénovations? On transforme? On vend? Ça dépend des acheteurs potentiels, des partenaires potentiels. À la mi-janvier, on va décider», confie Jean-Marc Gauthier.

L’entreprise est en bonne santé financière, déclarent les propriétaires. Ceux-ci doivent toutefois consacrer plusieurs centaines de milliers de dollars à la rénovation de la section hébergement du complexe. Si cette option est retenue, les travaux débuteront à l’hiver.

D’autre part, l’entreprise a obtenu du conseil municipal un changement de zonage pour permettre la présence d’habitations multifamiliales. Les 32 unités d’hébergement pourraient être transformées en 16 condos.

Aménager la partie hébergement en résidence pour personnes âgées est un autre scénario sur la table. Des gens ont approché la direction de Floribell pour faire part de cette opportunité.

«La bâtisse a tellement de possibilités de vocation, car elle a été bien faite, bien divisée. Les chambres sont conformes même pour une résidence pour personnes âgées», mentionne la directrice générale des lieux.

Une chose semble acquise: le fils du couple qui travaille au sein de l’entreprise familiale ne prendrait pas la relève de la compagnie.

«C’est une période intense de réflexion, admet Monique Gauthier. On est ici depuis 21 ans, on s’est donné à fond, on a toujours reçu nos clients comme on aimerait être reçu. La restauration, nos campeurs saisonniers, tous les volets sont importants. On va décider ce qui est le mieux pour notre famille.» «On fait ça dans le positif, précise M. Gauthier. Il n’y a pas de problèmes financiers.»

Fermé à partir du 18 novembre

Ce travail de réflexion incite la direction à fermer le complexe à compter du 18 novembre pour la période hivernale. Cette fermeture entraîne la suspension de la participation du Floribell à la Féerie de Noël de Saint-Élie.

La station touristique avait l’habitude d’accueillir de nombreux visiteurs qui profitaient de leur séjour pour souligner la période des Fêtes. Ces gens devront se tourner vers une autre solution en 2018.

«La Féerie de Noël, c’est beaucoup de travail. Des employés nous faisaient signe que ça devenait trop exigeant. On sentait qu’ils avaient besoin d’une période d’arrêt. On va prendre une pause. Et tant qu’à prendre une pause partielle, on prend relâche cet hiver», commente M. Gauthier.