Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Claire Desaulniers, copropriétaire de la Ferme Pittet de Saint-Tite, a accueilli William sur sa ferme il y a deux semaines. Le Guatémaltèque travaillera avec cette équipe pendant un an.
Claire Desaulniers, copropriétaire de la Ferme Pittet de Saint-Tite, a accueilli William sur sa ferme il y a deux semaines. Le Guatémaltèque travaillera avec cette équipe pendant un an.

Recruter à l’étranger: un choix technique, mais surtout humain

CHRONIQUE / L’actuelle pénurie de main-d’oeuvre qui frappe à peu près tous les domaines de l’économie force certains employeurs à se tourner vers l’embauche de travailleurs étrangers. Au point où de plus en plus de voix s’élèvent pour un assouplissement de la bureaucratie qui retarde l’arrivée de cette précieuse main-d’oeuvre. Mais pour plusieurs fermes de la région, le recours aux travailleurs étrangers est une nécessité depuis de nombreuses années. Une nouvelle réalité du travail qui demande à la fois des efforts d’intégration et d’adaptation, mais qui apporte également beaucoup en retour.