Les syndicats craignent que le recours à l'arrêté ministériel par le CIUSSS pour forcer des employés à travailler même s'ils ne sont pas disponibles augmente le nombre de démissions.
Les syndicats craignent que le recours à l'arrêté ministériel par le CIUSSS pour forcer des employés à travailler même s'ils ne sont pas disponibles augmente le nombre de démissions.

Recours à l'arrêté ministériel au CIUSSS: les syndicats anticipent encore plus de démissions

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le recours à un arrêté ministériel pour forcer des employés du CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec à travailler même s'ils ne sont pas disponibles risque d'accélérer le rythme des démissions et des absences pour maladie au sein du personnel, selon les syndicats qui représentent notamment les préposés aux bénéficiaires et les infirmières.