Recomptage judiciaire demandé aux Îles-de-la-Madeleine

GASPÉ – Un dépouillement judiciaire est demandé aux Îles-de-la-Madeleine, où le péquiste Joël Arseneau a gagné l’élection avec 18 voix d’avance sur la libérale Maryse Lapierre. Un juge de la Cour du Québec entendra la requête vendredi matin.

Il n’a pas été possible de savoir qui avait fait la demande, déposée jeudi matin au Palais de justice de Havre-Aubert. Toutefois, Mme Lapierre avait fait savoir mardi qu’elle « (évaluait) la situation suite aux résultats serrés » dans la circonscription.

Trois raisons peuvent justifier une demande de dépouillement judiciaire. Cette procédure est automatique en cas d’égalité. Un électeur qui soupçonne des irrégularités peut en faire la demande. La candidate arrivée deuxième peut aussi exiger un nouveau dépouillement si l’écart est de moins d’un vote sur 1000. Comme 7796 électeurs ont voté aux Îles lundi (incluant les bulletins rejetés), cet écart est plutôt de 2,3 votes sur 1000.

Le suspense se poursuit donc dans deux circonscriptions de l’Est-du-Québec. Dans Gaspé, où le libéral Alexandre Boulay a obtenu 132 voix de plus que la péquiste Méganne Perry Mélançon, une plainte a été déposée mercredi au Directeur général des élections.

Une boîte de scrutin affiche des résultats de 194 votes pour M. Boulay, et aucun pour les trois autres candidats. Cinq personnes du secteur ont déclaré sous serment avoir voté pour Mme Perry Mélançon.