Ensaf Haidar tient un portrait de son époux Raif Badawi après avoir accepté le prix Sakharov pour les droits humains, en décembre.

Rassemblement jeudi à Montréal pour Raif Badawi

Des sympathisants de la cause du blogueur Raif Badawi, détenu depuis 2012 en Arabie saoudite et condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet, organisent une autre manifestation d'appui à Montréal, jeudi.
La femme et les enfants de M. Badawi sont réfugiés à Sherbrooke.
La porte-parole d'Amnistie internationale pour le Canada francophone, Anne Sainte-Marie, explique que la mobilisation doit se poursuivre afin d'inciter le gouvernement canadien à accroître la pression sur l'Arabie saoudite pour obtenir la libération de Raif Badawi.
Mme Sainte-Marie estime cependant que la récente décision d'Ottawa de donner le feu vert à la vente de blindés à l'Arabie saoudite représente un net recul.
Elle rappelle que ce pays ne respecte pas ses engagements en matière de droits de la personne, et que Raif Badawi est un «prisonnier d'opinion» qui reçoit un traitement barbare.
Des pétitions en soutien à M. Badawi circulent actuellement au Québec, notamment dans les écoles. Mme Sainte-Marie estime que cette lutte en est aussi une pour la liberté d'expression.