Yves Beaudoin
Yves Beaudoin

Rassemblement de restos sur le web: «Les gens sont solidaires»

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — La mise en place de sites web incitant les gens à continuer de soutenir leurs restaurants préférés donne lieu à un élan de solidarité provenant non seulement du public, mais aussi des restaurateurs.

Une soixantaine d’établissements font partie de Resto3R, une initiative lancée il y a deux semaines pour informer les gens des heures d’ouverture et des services des restaurateurs offerts en cette crise du coronavirus. Le site web permet aussi aux gens d’acheter des cartes cadeaux afin de soutenir dès maintenant des restaurateurs.

«On est à 3025 $ en achat de cartes cadeaux sur notre site. On a près de 5000 visites sur le site, dont 3678 visiteurs uniques», énumère Yves Beaudoin, copropriétaire du Brasier 1908 et instigateur de cette initiative.

Selon M. Beaudoin, le rythme d’achat de cartes cadeaux progresse lentement, car de nombreux citoyens sont aussi en attente de voir de quelle façon ils vivront directement l’impact de la crise de la COVID-19 avant de dépenser de l’argent. D’autres personnes veulent savoir quels restaurants seront toujours en exploitation après la crise avant d’acheter une carte cadeau. De plus, Resto 3R ne connaît pas l’ampleur des ventes de cartes cadeaux effectuées par l’entremise des restaurants.

Stéphane Daoust

«Je pense que ce qui est en train de se passer est que les gens vivent la pause. Mais on a une belle réaction des gens. Il y a un élan de sympathie et les gens veulent trouver une façon de nous encourager. Et les restaurateurs aiment avoir un endroit où s’adresser, car ils sont tous dans la même situation. La solidarité est là et je suis persuadé qu’elle va survivre. Les gens sont solidaires. On se serre les coudes et on va passer au travers.»

Shawinigan

À Shawinigan, le mouvement Bouffe à Shawi va bien, selon Stéphane Daoust. Quelque 20 entreprises sont répertoriées sur le site internet. Environ 2000 visiteurs uniques ont consulté le site et plus de 65 % de ces gens sont de Shawinigan. Mais selon M. Daoust, le temps est venu de passer à une vitesse supérieure pour continuer de soutenir les entreprises d’alimentation.

«On monte la version 2 du site internet. On va ajouter des épiceries et les autres types de commerces alimentaires. On va développer la participation sociale. On veut faire de l’animation: on veut voir ce qu’on peut faire comme posts ou comme personnage pour faire la promotion», déclare M. Daoust, en ajoutant que la nouvelle version du site devrait être prête d’ici la fin de la semaine et va réunir quelque 80 entreprises offrant des produits d’alimentation.

Par l’entreprise de ces efforts de promotion, les clients pourront avoir accès à un forfait mettant en vedette deux ou trois commerces. Les initiateurs de ce site web pensent aussi à jumeler une entreprise qui commanditerait un artiste pour la présentation d’un spectacle diffusé sur la page Facebook de Bouffe à Shawi.

Toutes ces idées ont le but de mieux faire connaître les commerces locaux et de soutenir le secteur culturel qui souffre lui aussi de la crise du coronavirus.

«La solidarité est dans l’ADN de Shawinigan. On est dans la ville de l’entrepreneuriat, on l’a déjà fait. C’est juste de se mettre ensemble», estime M. Daoust.