Les candidats de Québec solidaire en Mauricie: Simon Piotte dans Maskinongé, Valérie Delage dans Trois-Rivières, Steven Roy-Cullen dans Champlain ainsi que Christine Cardin dans Laviolette-Saint-Maurice.

Québec solidaire s’engage en agriculture

TROIS-RIVIÈRES — À l’heure des bilans des différents partis politiques, les candidats de Québec solidaire dans Champlain et Maskinongé, Steven Roy-Cullen et Simon Piotte, ont pris leur dernier engagement de la campagne, cette fois en matière d’agriculture.

Les deux candidats souhaitent d’abord que le Québec protège ses acquis, dans un contexte de renégociation des accords internationaux. «Il faut que le Québec négocie d’égal à égal pour protéger ses programmes de gestion de l’offre, pierre d’assise de notre modèle agricole», croit Simon Piotte.

Le programme de Québec solidaire prévoit la révision du mode de taxation municipale en incluant la modulation à l’usage pour limiter les effets négatifs de la taxation sur la spéculation, ce qui rendra les taxes plus équitables pour le secteur agricole, croient les candidats. Ils s’engagent également à soutenir la relève agricole en offrant un capital patient pour l’acquisition de terres et un meilleur soutien financier pour les diplômés en agriculture qui souhaitent démarrer leur entreprise agricole.

Le parti compte aussi faire la promotion des produits locaux, en plus d’assurer la souveraineté alimentaire en rendant disponible plus de 640 M$ pour répondre aux enjeux de l’agriculture et de l’aménagement du territoire.

Bilan

Les quatre candidats solidaires de la Mauricie ont pour leur part dressé un bilan positif de leur campagne dans la région. Une campagne au cours de laquelle ils auront réussi à mettre à l’avant-plan les différents enjeux environnementaux, dont l’engagement local de la candidate de Trois-Rivières Valérie Delage de faire de Trois-Rivières une ville verte.

L’engagement de créer le réseau de transport TransMauricien a aussi été rappelé par la candidate de Laviolette-Saint-Maurice, Christine Cardin. Simon Piotte, dans Maskinongé, est revenu sur l’importance de placer l’économie au centre d’une stratégie régionale de lutte aux changements climatiques.

«Ce que j’ai senti, depuis plusieurs semaines, c’est une population énergique et prête à relever des défis. Notre projet en est un de société. Les gens de la Mauricie sont fondamentalement solidaires», ajoute Steven Roy-Cullen, candidat dans Champlain.