Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, a annoncé le début d’une consultation, en réponse à un engagement.

Québec consultera l’industrie de l’aluminium pour faire face aux défis

Face aux défis auxquels est confrontée l’industrie de l’aluminium, le gouvernement du Québec annonce la mise en place d’une démarche de consultation prévue au printemps prochain dans les régions du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord, de la Capitale nationale et de Montréal.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce en réponse à son engagement formulé par le gouvernement lors de la rencontre du 12 novembre dernier avec les représentants de l’industrie de l’aluminium et à la suite des discussions avec les syndicats ayant eu lieu mercredi.

La consultation prendra la forme de rencontres individuelles ou collectives avec les principaux intervenants de l’industrie, notamment les producteurs d’aluminium primaire, les transformateurs, les équipementiers, les fournisseurs spécialisés et les organismes de soutien. Elle permettra d’échanger sur les enjeux et l’avenir de l’industrie québécoise de l’aluminium en vue de la mise à jour et de la poursuite des mesures gouvernementales de soutien au développement de l’aluminium.

Dans un contexte de décarbonisation de l’économie mondiale, l’aluminium québécois, qui est doté de l’empreinte carbone la plus faible au monde, procure un avantage comparatif important. Toutefois, le marché de l’aluminium doit composer avec une baisse de prix et des perturbations considérables, dont une surcapacité de production à l’échelle mondiale et une hausse du protectionnisme américain. L’entrée en vigueur éventuelle de l’Accord Canada–États-Unis–Mexique présentera également de nouveaux défis ainsi que des occasions à saisir pour l’industrie québécoise. De plus, soulignons la nécessité pour les acteurs de l’industrie d’accélérer l’adoption de technologies 4.0 et de favoriser l’innovation.

Selon le communiqué émis, la démarche de consultation vise à établir un portrait complet de ces nouveaux enjeux afin de bonifier ou d’ajuster les mesures de soutien gouvernemental et de stimuler l’investissement dans tous les maillons de la chaîne de valeur.

Interrogé sur le sujet, le directeur de la Société de la vallée de l’aluminium (SVA), Christian Fillion, a déclaré que cette consultation s’amorce alors que la première version de la stratégie québécoise de l’industrie de l’aluminium sera à échéance en 2021. M. Fillion a souhaité que la nouvelle version de la stratégie puisse comprendre des mesures pour accompagner l’industrie de l’aluminium dans le secteur de la production de pièces destinées à l’industrie automobile.