Des dizaines de cerfs-volants ont envahi le ciel de Batiscan ce week-end à l’occasion de la toute première édition de l’événement Batiscan, village dans le vent.
Des dizaines de cerfs-volants ont envahi le ciel de Batiscan ce week-end à l’occasion de la toute première édition de l’événement Batiscan, village dans le vent.

Que de festivités cette fin de semaine à Batiscan

Pierrick Pichette
Le Nouvelliste
BATISCAN — Les gens de Batiscan n’ont pas manqué d’occasions de s’amuser ce week-end alors que le village a été le théâtre de deux événements simultanés, soit Batiscan, village dans le vent ainsi que le Symposium du quai de Batiscan.

Organisés indépendamment l’un de l’autre, ces deux événements ont pris d’assaut le village samedi et continueront de le faire dimanche, offrant aux gens de partout et de tous âges la chance de visiter le village de Batiscan et de profiter de plusieurs activités organisées spécialement pour célébrer le vent et l’art. Ainsi, l’événement Bastican, village dans le vent a pris place sur les terrains du centre communautaire du village pendant que le Symposium du quai, comme son nom l’indique, a fait son nid au quai de Batiscan, en bordure du fleuve Saint-Laurent.

En ce qui a trait à Batiscan, village dans le vent, il s’agit d’une grande célébration du vent, élément naturel qui se fait très souvent sentir dans le village. Pour l’occasion, le ciel de Batiscan a été habillé d’une foule de cerfs-volants colorés qui étaient contrôlés par des professionnels, certes, mais également par du public qui s’est vu offrir la chance d’apprendre à pratiquer ce loisir parfois méconnu.

Samedi, pour le début des festivités, c’est sur le coup de 13h que ces jouets de pointe ont pris leur envol. Le tout s’est amorcé relativement lentement à cause des conditions météorologiques qui rendaient complexe le vol des cerfs-volants, mais la situation s’est rapidement ajustée, permettant aux gens d’admirer un spectacle des plus colorés. Pendant l’après-midi, les plus jeunes ont pu prendre part à une activité de canon-mousse en plus de profiter d’une pluie de bonbons et de s’amuser dans les jeux d’eau. En soirée, un souper vol-au-vent était organisé par la municipalité et une prestation musicale folklorique a fait danser les visiteurs présents.

Dimanche, pour le dernier droit de l’événement, c’est à 11h que le site ouvrira ses portes. Un dîner sous-marins, une pluie de bonbons ainsi que plusieurs spectacles de cerfs-volants sont prévus tout au long de la journée. Si tout se déroule comme prévu, les activités devraient prendre fin vers 16h.

Pour les quelques cerfs-volistes professionnels présents, l’accueil lors de la première édition de cette célébration a tout de même été exceptionnel. «Le comité organisateur a fait un excellent travail jusqu’ici. Nous avons assisté à des événements roulant depuis déjà deux ou trois ans qui n’étaient pas aussi efficaces que celui-ci à Batiscan. Pour ce qui est de l’ambiance, elle a été tranquille par moment en raison de la météo, mais tous ceux qui ont pris la peine de se déplacer ont grandement apprécié ce qu’ils ont vu. C’est très satisfaisant pour nous, qui serons certainement de la partie l’an prochain s’il y a une deuxième édition», mentionne le cerf-voliste Yves Laforest.

Le Symposium du quai de Batiscan, quant à lui, devient petit à petit un habitué du village alors qu’il célèbre cette année son sixième anniversaire. Selon son organisatrice, Chantal Létourneau, ce symposium intimiste se démarque par sa mission, qui est de mettre en lumière les arts visuels de tous genres. «Avec cet événement convivial, nous souhaitons par-dessus tout donner une visibilité aux artistes qui pratiquent leur art de la maison, mais qui ont besoin d’une plateforme pour exposer le fruit de leur travail. Ici, c’est très intéressant, parce que nous recevons des exposants pratiquant une panoplie de formes d’art différentes allant de la photographie à la sculpture. De plus, être situé en bordure du fleuve nous permet d’avoir un panorama splendide à offrir aux visiteurs», explique-t-elle avant de souligner que jusqu’à présent, l’achalandage de cette sixième édition a répondu aux attentes établies.

Le Syposium du quai de Batiscan a su atteindre ses objectifs en accueillant quelques centaines de personnes lors de sa sixième édition.

De 10h à 17h, samedi, les gens ont pu s’arrêter quelques instants près du kiosque d’informations touristiques de Batiscan pour contempler les oeuvres de ces quelques exposants et échanger avec eux. C’est d’ailleurs une journée qui a su faire le bonheur de tous les artistes présents. «Le petit nombre d’exposants nous permet d’entretenir encore plus de contacts humains véritables et profonds avec les visiteurs. C’est extrêmement apprécié», ajoute l’exposant et membre du conseil d’administration de l’événement, Ronald-Mika Milot. Le dimanche, pour la journée de clôture du Symposium du quai de Batiscan, l’horaire sera identique à celui de la veille. 

Le village de Bastican aura donc vibré au rythme des arts et du vent pendant tout le week-end.