Que de chemin parcouru

TROIS-RIVIÈRES — Le 19 mars, l’Université du Québec à Trois-Rivières soufflera 50 bougies. L’anniversaire sera souligné de multiples façons, notamment par un grand spectacle, le 7 septembre, dont les artistes seront tous des anciens de l’établissement.

De 1800 étudiants, lors de son ouverture, l’UQTR en compte aujourd’hui quelque 14 000 «et seulement 24 % proviennent de la Mauricie», signale le recteur, Daniel McMahon. L’UQTR a fait ses débuts avec sept départements. Elle en compte maintenant 29.

L’UQTR, réputée pour sa sécurité et pour sa dimension humaine, compte deux campus, celui de Trois-Rivières et celui de Drummondville. «On est aussi dans neuf centres universitaires», précise-t-il. Ses professeurs sont jeunes et branchés sur des secteurs de pointe. Environ 40 % ont en effet moins de 11 ans d’expérience.

Malgré sa taille, l’UQTR se démarque. «En comptabilité et sciences infirmières, on est la meilleure» au Québec, souligne le recteur.

Pas moins de 24 % des diplômés de l’UQTR adoptent la région.

Les retombées économiques du troisième plus grand employeur en Mauricie sont de 728 M$.

Pour en savoir plus sur les 50 ans de présence de l’UQTR, on peut consulter neo.uqtr.ca.