Pour une première édition, le Club de voitures anciennes de la Mauricie s’est rendu dans le stationnement des CHSLD Cooke et Roland-Leclerc afin que les résidents puissent admirer les vieux bolides. Sur la photo: Amy Rocheleau, la technicienne en loisir de l’activité, accompagnée de Yolande Goulet, une résidente.

Quand les voitures anciennes s’invitent aux CHSLD

TROIS-RIVIÈRES — Chevrolet Bel Air 1957, MGA 1961, Buick Wildcat 1965, Ford Galaxie 1968, Lafer MP 1987: ce sont quelques-uns des modèles qui étaient présents lors d’un rassemblement de voitures anciennes organisé, mercredi, pour les résidents de trois CHSLD du CIUSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec, à Trois-Rivières. Émerveillés, les participants ne pouvaient s’empêcher de sourire à la vue de ces belles d’autrefois.

«On a communiqué avec le Club de voitures anciennes de la Mauricie pour pouvoir offrir une activité à nos résidents qui allait leur rappeler des souvenirs de jeunesse. Ce sont des voitures qu’ils ont vues et qu’ils ont peut-être déjà eues», explique Amy Rocheleau, technicienne en loisir de l’activité.

L’objectif était de donner une petite touche de bonheur dans le quotidien des résidents. «Les résidents qui vivent dans un centre d’hébergement n’ont pas toujours une réalité le fun. La majorité d’entre eux a des maladies. On veut leur permettre de vivre de beaux moments et de belles émotions, même si parfois ils n’ont pas la capacité de sortir du centre nécessairement», soutient la technicienne en loisir.

Mme Rocheleau a donc amené l’exposition de voitures anciennes à même le stationnement du centre d’hébergement Cooke et Roland-Leclerc, pour en faire profiter la clientèle du troisième âge. Quant aux résidents du centre d’hébergement Saint-Joseph, les volontaires se sont rendus à l’événement grâce à un autobus.

L’enthousiasme et la nostalgie étaient au rendez-vous. Yolande Goulet, une résidente, avoue avoir replongé dans ses souvenirs lorsqu’elle est tombée sur une Ford Galaxie. «Mon mari avait un modèle semblable en 1965. C’était la même couleur. C’est impressionnant de voir ça aujourd’hui», mentionne-t-elle.

Le président du Club de voitures anciennes Jean-François Corriveau se dit satisfait de cette première édition. «Ceux qui sont ici sont des braves qui ont osé affronter la température. C’est une expérience à répéter, mais avec une météo plus clémente», souligne-t-il.

Effectivement, plusieurs véhicules étaient absents à cause du risque de précipitation élevé. Contre toute attente, la température s’est révélée favorable. Quelques rayons de soleil ont même percé les nuages, et ce, au grand soulagement des organisateurs.