La gestion du Bureau d’information touristique situé à Sainte-Anne-de-la-Pérade a été confiée à la MRC.

Projets structurants en 2019

Saint-Luc-de-Vincennes — La MRC des Chenaux plongera dans l’ère de la fibre optique en 2019. Le déploiement tant attendu de ce service se fera en effet tout au long de l’année et le préfet, Gérard Bruneau, estime qu’en 2020, toutes les municipalités pourront compter sur la haute vitesse.

Présentement, seules Saint-Maurice et Notre-Dame-du-Mont-Carmel sont couvertes par ce service. La MRC ira sous peu en appel d’offres afin de choisir l’entreprise qui va desservir les citoyens et entretenir le réseau.

Plusieurs autres projets sont également au menu de la MRC pour la prochaine année. La Communauté entrepreneuriale, ce service qui soutient les initiatives entrepreneuriales sur le territoire de la MRC, redémarrera enfin ses activités le 30 janvier. Le service avait été temporairement suspendu à cause de changements au poste de coordination qui était occupé par des employés à forfait. Le préfet indique que ce sera désormais Marie-Andrée Trudel qui occupera ce poste en plus de sa tâche à la promotion touristique du territoire.

En matière de tourisme, d’ailleurs, M. Bruneau signale qu’une entente est intervenue entre la Municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade, l’Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne et la MRC des Chenaux afin de faire passer entre les mains de la MRC la gestion du bureau d’information touristique. «On a un bail avec l’Association des pourvoyeurs pour utiliser une partie de la bâtisse et pour un prêt de service au niveau du personnel», indique le préfet. Il s’agit d’une entente de trois ans renouvelable.

Les mois de janvier ou février seront le théâtre de discussions importantes entre les municipalités de la MRC des Chenaux en matière de service d’incendie. Une étude a été réalisée par un consultant afin d’évaluer divers scénarios qui permettraient aux municipalités de voir comment elles peuvent limiter les coûts de ce service, soit par des regroupements ou une gestion commune de certains aspects du service. Le préfet prévoit que l’année 2019 permettra d’apporter des solutions.

La MRC des Chenaux souhaite également créer, dès 2019, un parc industriel régional où logerait possiblement de l’industrie légère. L’emplacement visé, jusqu’à présent, se situe à Champlain, sur la route 359. «Nous attendons les autorisations de la Commission de protection du territoire agricole», indique M. Bruneau tout en précisant que les discussions vont bon train avec un promoteur privé qui mettrait ses terres à la disposition du projet. Situé à mi-chemin entre Saint-Luc-de-Vincennes et Champlain, le projet se ferait loin des habitations. Il permettrait aux entreprises de se regrouper pour défrayer les divers services comme l’aqueduc, l’égout, les routes et l’électricité, dit-il.