Projet Pantois: deux plaidoyers de culpabilité

Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Une autre étape a été franchie, jeudi, dans le cadre du projet Pantois qui avait permis le démantèlement d’un réseau de trafiquants de cocaïne dont la tête dirigeante serait Chad Blanchette-Linteau.

L’un de ses présumés complices, Alexandre Dionne, représenté par Me Louis R. Lupien, a en effet disposé de ses dossiers en plaidant coupable à des accusations liées au trafic de stupéfiants, ce qui a lui a valu une peine de 20 mois de prison et la confiscation de plusieurs biens. Sa conjointe Audrey Guilbert, qui avait également été arrêtée lors de cette opération de l’Escouade régionale mixte de la Mauricie, a pour sa part bénéficié d’un retrait des accusations qui avaient été portées contre elle. Elle était défendue par Me Michel Lebrun.

Un autre co-accusé, Dave Brophy Hamel de Bécancour, dont l’avocat est Alexandre Biron, a également réglé son dossier en plaidant coupable à une accusation réduite, soit possession simple de cocaïne au lieu de trafic de stupéfiants. Il s’est vu imposer une amende de 3000 $.

Quant à Chad Blanchette-Linteau, son dossier revient devant le tribunal le 11 mars.

Cette importante frappe policière avait pris fin en mars 2019 lors de l’arrestation d’une dizaine de personnes pour diverses infractions dont trafic de cocaïne, possession en vue de trafic de cocaïne, méthamphétamines et M.D.A., possession de diverses choses pour fins de trafic, vente de cannabis, possession de cannabis aux fins de trafic, vente de Sildénafil (un équivalent du Viagra), recel, recyclage des produits de la criminalité et possession de sommes d’argent obtenues par la perpétration d’un crime.

Selon les policiers, ce réseau était relié au crime organisé. Les arrestations de mars 2019 constituaient la deuxième étape d’une opération initiée à l’automne 2018. En janvier 2019, les policiers avaient mené 18 perquisitions dans différentes résidences et commerces situés à Trois-Rivières, Bécancour et Sainte-Geneviève-de-Batiscan et saisi près de 3 kg de cocaïne, 2 kg de haschisch, 60 comprimés de méthamphétamine, 300 comprimés sous ordonnance, 33 000 $ en argent canadien ainsi que deux armes à feu dans la catégorie armes de poing, un pistolet à impulsion électrique, cinq véhicules, un bateau et une remorque à bateau, et finalement, du matériel électronique comme des ordinateurs et des cellulaires.