Projet Paginer: des suspects demeurent détenus

TROIS-RIVIÈRES — Les procédures judiciaires liées au projet Paginer, qui aurait permis le démantèlement d’un réseau de trafic de drogue, se poursuivent toujours au palais de justice de Trois-Rivières.

La présumée tête dirigeante, Jason Bolduc-Leboeuf, a notamment renoncé à la tenue de son enquête sur caution de sorte qu’il restera détenu tant qu’un tribunal n’aura pas statué sur son sort.

Jason Bolduc-Leboeuf

Sébastien Girard, qui fait partie des suspects arrêtés lors de cette opération policière, a pour sa part échoué dans sa tentative de reprendre sa liberté au terme d’une enquête sur caution qui s’est tenue dernièrement. Quant à Dany Grenier, un autre présumé complice de ce réseau, son enquête sur remise en liberté va se poursuivre la semaine prochaine avec la preuve de la défense.

En ce qui concerne Jess Larouche et Mikaël Villeneuve, eux aussi toujours détenus, ils pourraient disposer de leurs dossiers lors de leur prochain retour devant le tribunal.

L’opération antidrogue menée par la Direction de la police de Trois-Rivières avait permis de démanteler une cellule de distribution et de revente de stupéfiants opérant dans la région de Trois-Rivières qui serait possiblement reliée aux Hells Angels.

Huit personnes avaient été arrêtées dans un premier temps le 7 mai dernier, dont Jason Bolduc-Leboeuf. La frappe policière avait alors permis de procéder à une saisie record de méthamphétamine, soit près de 36 000 comprimés.

De même, 130 grammes de cocaïne, 1,7 kilo de cannabis, une petite quantité de haschisch et de psilocybine, plus de 4000 $ en argent canadien ainsi que deux armes de poing avaient été retrouvés.

Dix véhicules avaient été saisis comme biens infractionnels dont une BMW, une Mercedes et une Audi.

Les suspects avaient tous comparu sous diverses accusations liées à la possession et au trafic de stupéfiants.

Toujours en lien avec ce réseau, une deuxième frappe avait eu lieu le 28 mai sur la rue Laurier, ce qui avait permis d’arrêter quatre autres individus.

Lors de cette perquisition, les policiers avaient mis la main sur 18 grammes de haschisch, 267 grammes de cannabis, plus de 400 comprimés de méthamphétamine, de l’argent, du matériel utilisé à des fins de trafic de stupéfiants ainsi qu’une bonbonne de poivre de cayenne et deux fusils à plomb.