Le boulodrome de Louiseville a été démoli en septembre 2016.

Projet de 400 000 $ pour un boulodrome à Louiseville

LOUISEVILLE — Si tout va bien, il est possible que les amateurs de pétanque de Louiseville jouent dans un tout nouveau boulodrome en novembre prochain.

Un investissement de 400 000 $ sera nécessaire pour construire une bâtisse de 8000 pieds carrés abritant 12 allées de pétanque. Le projet prévoit la possibilité de recouvrir les allées afin d’utiliser les lieux pour des cours de danse en ligne. Un bureau, un casse-croûte, de l’espace pour des expositions de produits locaux, un bloc sanitaire et un coin entrepôt sont aussi prévus dans ce projet.

Quelques projets ont été élaborés depuis la démolition du boulodrome en septembre 2016. Cette fois, c’est un comité de citoyens qui œuvrent à préparer le projet. L’annonce en novembre du programme gouvernemental d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives incite le comité à soumettre son projet.

«On a sauté sur cette occasion. On a décidé de présenter le projet du boulodrome à ce programme. On le présente la semaine prochaine», confirme Andrée Viau, coordonnatrice du projet de construction et bénévole au Club de pétanque de Louiseville.

Si le projet est appuyé par ce programme gouvernemental à hauteur de 66 %, le comité obtiendrait environ 265 000 $. La Ville de Louiseville a annoncé, lors de la séance du conseil de lundi, qu’elle versera 25 000 $ à ce projet en plus de donner le terrain de l’ancien boulodrome qui vaut 50 000 $. En terme d’argent, il resterait à amasser quelque 100 000 $. Le comité est persuadé d’obtenir le soutien d’entreprises locales et régionales afin de boucler son financement.

«On est en campagne de financement, on sollicite les marchands, les entreprises. Avec toutes les démarches entreprises, je dirais qu’on va sûrement réussir à atteindre ce budget», ajoute Mme Viau.

Le dernier projet de boulodrome, préparé par la Ville de Louiseville à l’automne 2018, était évalué à 1,2 million de dollars. Il comprenait l’érection d’une bâtisse de 5500 pieds carrés et l’aménagement de huit allées de pétanque. Il a été abandonné par la Ville il y a un an. Même si le projet était admissible à une subvention allant jusqu’à 550 000 $, l’administration municipale ne voulait pas investir autant d’argent dans une infrastructure réservée à la pétanque.

La différence de prix entre ces deux projets fait écarquiller les yeux, d’autant plus que l’organisme à but non lucratif qui pilote le projet actuel soumet un plan avec une bâtisse plus grande et avec plus d’allées de pétanque.

«C’est vrai, mais la bâtisse du projet actuel sera plus modeste, explique le maire, Yvon Deshaies. Dans le temps, nos ingénieurs et nos architectes avaient rencontré l’ancien comité du boulodrome. Le projet était clé en main. Quand tu es dans le public, ça coûte plus cher, car il faut respecter différentes normes. Par exemple, si ta bâtisse accueille 300 personnes, ça prend tant d’espaces pour les toilettes. À 1,2 million de dollars, c’était extrêmement cher. Là, des gens se prennent en main, ils sont intéressés à repartir un boulodrome», raconte M. Deshaies.

Ce propos est partagé par la conseillère Françoise Hogue Plante, représentante de la Ville au sein du comité du boulodrome.

«Si on n’a pas le programme de subvention, on n’a pas les moyens d’avoir un boulodrome. Et quand c’est une Ville (qui mène le dossier), ça prend des architectes et d’autres exigences. Avec ce projet, c’est le club de pétanque qui sera responsable de la bâtisse.»

Le budget d’exploitation du boulodrome de Louiseville est évalué à 30 000 $ par année. Ce montant permettra d’entretenir la bâtisse et de payer les dépenses courantes comme l’électricité et les assurances. L’effectif, la présentation de tournois, les revenus du casse-croûte et des cours de danse en ligne permettront au Club de pétanque de Louiseville d’obtenir les revenus suffisants pour couvrir les frais d’exploitation, précise Andrée Viau.

«Le but est d’amener du monde dans le boulodrome», raconte-t-elle.

Quelque 250 personnes étaient membres du Club de pétanque de Louiseville à la fermeture du boulodrome il y a près de quatre ans. Une carte de membre se vend 25 $.

Depuis ce temps, les amateurs de pétanque jouent sur des terrains extérieurs durant la belle saison.