Quelque 110 élèves de la formation accélérée de préposés aux bénéficiaires ont commencé les cours mercredi matin. Les 88 autres élèves inscrits seront à l’école mercredi après-midi.
Quelque 110 élèves de la formation accélérée de préposés aux bénéficiaires ont commencé les cours mercredi matin. Les 88 autres élèves inscrits seront à l’école mercredi après-midi.

Préposés aux bénéficiaires: la formation est lancée

Trois-Rivières — Il y avait du monde, mercredi matin, aux abords du Centre de formation professionnelle Bel-Avenir de Trois-Rivières. À quelques jours de la fin des classes, quelque 198 élèves de tous les horizons amorcent leur formation afin de devenir préposés aux bénéficiaires dans trois mois.

Le plan du gouvernement du Québec est de former quelque 10 000 préposés aux bénéficiaires qui seront assignés dans les CHSLD. Les candidatures de 399 personnes ont été retenues pour la Mauricie et le Centre-du-Québec et la moitié d’entre elles étaient du jour 1 de la formation en Mauricie.

La directrice adjointe du CFP Bel-Avenir, Luce Doucet.

«C’est un grand défi d’organiser une formation en si peu de temps. On a eu le programme de formation jeudi issu de la formation de préposés aux bénéficiaires. Il faut adapter les contenus pédagogiques. Mais on est content. On a l’impression de construire l’avion en plein vol, mais on va se rendre à destination», assure Luce Doucet, directrice adjointe du CFP Bel-Avenir.

Le centre de formation professionnelle a aussi relevé le défi de recruter du personnel, alors que s’amorce la belle saison. Geneviève Dionne fait partie de la quinzaine d’enseignantes et enseignants de cette formation accélérée et elle entrevoit le tout avec enthousiasme.

Geneviève Dionne est une enseignante du programme.

«C’est un super défi de former ces gens en un court laps de temps. C’est un concentré du programme. Mais on travaille fort et les enseignants travaillent en collaboration. On va y arriver!», estime celle qui travaille comme enseignante au programme de préposés aux bénéficiaires depuis 2013.

L’ambiance était joyeuse mercredi matin à Bel-Avenir. Noémie Duchesne et Élodie Paquet, deux jeunes femmes de La Tuque, ont décidé de plonger dans cette formation, elles qui étaient en soins infirmiers au niveau collégial.

Noémie Duchesne et Élodie Paquet.

«On étudie à La Tuque et on est allés dans un CHSLD. On a aimé ça. On a décidé de faire le cours», raconte Mme Duchesne.

«Je suis aide soignante. Avec la formation de préposée, je vais progresser là-dedans», ajoute Mme Paquet, qui, à l’instar de Noémie Duchesne, ne met pas une croix sur la profession d’infirmière.

Mathieu Brière

Mathieu Brière fait aussi partie du groupe d’élèves. En suivant la formation pour devenir préposé aux bénéficiaires, il réalise ainsi un vieux rêve.

«Mon conjoint est infirmier et depuis que j’ai 18 ans, je pensais aller dans le domaine de la santé. Je suis allé en administration. Mais à chaque période de cinq ans, il y avait un petit relent. Donc, c’est le temps d’y aller», mentionne M. Brière, qui reconnaît que la bourse d’études de 760 $ par semaine est «un bel atout», lui qui n’a pas les moyens d’effectuer un retour aux études sur une longue période.

Les élèves amorcent une formation de 375 réparties sur 12 semaines. La première journée aborde le programme de la formation et les réalités du métier afin d’amener les élèves à réfléchir pour savoir s’ils sont vraiment à la bonne place. Le module de prévention des infections suivra plus tard cette semaine.

Les centres de services scolaires des Bois-Francs et des Chênes offrent la formation accélérée de préposés aux bénéficiaires au Centre-du-Québec à partir de mercredi. L’école d’agriculture de Nicolet fait partie des lieux où les cours seront offerts.