Le musher Martin Massicotte deviendra le premier Québécois de l’histoire à participer à cette célèbre course en Alaska.
Le musher Martin Massicotte deviendra le premier Québécois de l’histoire à participer à cette célèbre course en Alaska.

Première historique pour un Québécois

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
SAINT-TITE — Alors qu’il attelle les chiens depuis l’âge de huit ans, le musher Martin Massicotte, de Saint-Tite, marquera l’histoire le 8 mars en devenant le premier Québécois à participer à la célèbre course de chiens à traîneau Iditarod Trail, pour un parcours de 1600 kilomètres au Yukon, et ce, aux côtés de 56 autres concurrents.

«C’est assez difficile de s’inscrire, il faut faire plusieurs courses de qualification, il faut faire approuver ça. Même si tu es qualifié, ils vérifient à savoir si tu es capable de prendre soin de tes chiens et de toi-même dans une course comme ça», a-t-il confié au Nouvelliste.

Samedi, Martin Massicotte va participer à un «faux départ» au centre-ville d’Anchorage pour le public avant de se diriger le lendemain à Willow. «Il y a beaucoup de neige cette année, les gagnants devraient faire ça en neuf ou dix jours et ça peut s’étirer à 15 jours», explique le coureur. Le record remonte à 2017 avec une course de 8 jours, 3 heures, 40 minutes et 13 secondes.

Comptant 25 ans d’expérience, Martin Massicotte a déjà participé au Yukon Quest en 2003, un trajet de 1000 milles «qui nous faisait partir de Whitehorse, en passant par Dawson et on finissait à Fairbanks en Alaska».

Ce dernier est déjà à Anchorage depuis quelques jours pour participer à différentes réunions préparatoires. «Je n’étais pas trop nerveux, mais j’ai eu le banquet et quand tu vois que tu es entouré des meilleurs au monde, je me sentais petit un peu», a-t-il conclu.