Les problèmes du budget 2018 semblent bien loin des préoccupations du conseiller Pierre-Luc Fortin et du maire Yves Lévesque qui s’apprêtent ici à dévaler la pente.

Première glissoire réfrigérée au Canada à l'Île Saint-Quentin

Trois-Rivières — Le maire Yves Lévesque tenait à être le tout premier à essayer le nouveau jouet de l’île Saint-Quentin, vendredi. «C’est la première glissoire réfrigérée au Canada. J’aime ça être le premier dans bien des choses», a-t-il fait savoir avant de dévaler sans hésitation la dénivellation de 35 pieds, assis sur une tripe.

L’air serein malgré la partie de bras de fer qui s’est jouée au cours des derniers jours avec huit de ses conseillers qui ne sont pas sur la même longueur d’onde que lui en matière de budget, le maire s’est fait zen pour le dévoilement de la nouvelle structure de l’île créée par Cynerglace Canada, la plus haute, à ce jour, fabriquée par cette entreprise.

Un froid glacial sévissait, au bord du fleuve, mais pas entre le maire et le conseiller Pierre-Luc Fortin, un des huit. Les deux hommes ont dévalé la pente en s’amusant comme des enfants. Ce qui s’est passé au cours des derniers jours, «c’est de l’enfantillage», a indiqué le maire en souriant un peu même si tout cela l’a de toute évidence pris à rebrousse-poil malgré tout. «Ils vont emprunter sur le dos des contribuables des choses qu’on payait comptant», déplore-t-il. «Je m’en vais», dit-il, puisque c’est son dernier mandat. «On pellette le problème par en avant. Je ne gérerai pas ces problèmes-là», fait-il valoir. «J’aurais pu dire oui», dit-il. Malgré tout, Yves Lévesque a tenu, pour une rare fois, à se prévaloir de son droit de vote pour dire non. «Ce n’est pas un vrai gel de taxes. Un vrai gel, c’est que tu gèles les dépenses» répète-t-il.

Le maire croit que cet épisode n’annonce pas quatre mauvaises années à vivre au conseil municipal. S’il avait eu encore ses petits-enfants dans le coin, la première chose qu’il aurait faite n’aurait sûrement pas été de penser au budget, en cette période des Fêtes. «Je les aurais emmenés glisser ici», assure-t-il, les yeux pétillants et visiblement très satisfait de la nouvelle structure de 575 000 $. C’est vraiment unique, ça va attirer des gens», prévoit-il. Rappelons que 175 000 $ ont été fournis par le gouvernement fédéral tandis que les 400 000 $ restants sont payés par la Ville et la Corporation de l’Île Saint-Quentin.

«Ce qui est intéressant, c’est qu’on donne une vitrine à une entreprise, Échafaudage Plus, qui a monté cette glissade», dit-il. «Le parc Jean-Drapeau et le Zoo de Granby sont venus voir ce qu’on a fait chez nous», ajoute-t-il.

L’avantage d’une glissade réfrigérée, c’est qu’elle pourra être ouverte dès novembre, indique le conseiller Pierre-Luc Fortin, ce qui est un avantage dans un contexte de changements climatiques. Un laissez-passer pour l’île sous le sapin est donc une bonne suggestion de cadeau, fait-il valoir.