Le vote anticipé se déroule de midi à 20 h dans toutes ces localités de la Mauricie et du Centre-du-Québec dimanche.

Premier round des élections municipales ce dimanche

Trois-Rivières — Les 440 candidates et candidats répartis dans les 48 municipalités de la région en élection le 5 novembre tenteront dès dimanche de mériter la confiance des électeurs à l’occasion du vote par anticipation.


Ce vote se déroule de midi à 20 h dans toutes ces localités de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Les électeurs de Trois-Rivières, de Shawinigan, de La Tuque, de Bécancour et de Louiseville pourront notamment exercer leur devoir de citoyen.

Quelque 88 bureaux de scrutin répartis en six lieux seront mis à la disposition des électeurs de Trois-Rivières. Si Trois-Rivières affiche le plus de candidats, avec 45, la capitale régionale n’est pas en élection à tous les postes. Le conseiller du district Saint-Louis-de-France, Michel Cormier, a été élu sans opposition le 6 octobre, à la fermeture de la période de mise en candidature.

Tous les sièges de Shawinigan sont en jeu et l’organisation électorale offrira 32 bureaux de vote. Vingt-cinq candidats et candidates sont en élection dans la ville de l’électricité.

La Tuque vit la même situation que Shawinigan. Vingt-cinq candidats et candidates sont sur les rangs pour l’ensemble des sièges.
Louiseville n’est pas en reste avec 15 candidates et candidats. Tous les postes sont en jeu. Même chose du côté de Sainte-Thècle (16 candidats et candidates) et de Batiscan (14 candidates et candidats).

Quelque 36 municipalités de la Mauricie seront en élection. Le nombre de candidats dans la région est de 350.

Les conseils de Saint-Léon-le-Grand, de Saint-Narcisse, de Saint-Paulin et de Saint-Séverin ont tous été élus sans opposition.

Du côté du Centre-du-Québec, il y a davantage de municipalités (15) qui ont déjà leur conseil municipal, élu sans opposition, que de municipalités (12) qui seront en élection à l’un ou l’autre des sièges. Quelque 90 candidates et candidats espèrent être élues ou élus dans l’une de ces 12 localités.
Saint-François-du-Lac est la seule localité à vivre un scrutin à tous les sièges. Deux candidats sont en lice dans chacune des fonctions, soit 14 candidats, le même nombre qu’à Pierreville. Bécancour arrive au deuxième rang des municipalités ayant le plus de candidats, avec 13.
Les endroits où les gens doivent se rendre pour prendre part au vote par anticipation sont inscrits sur la carte de l’électeur.

Charette, Saint-Stanislas et Deschaillons
Charette a un nouveau conseiller municipal. Michel Richard a été le seul à présenter sa candidature à une élection partielle dont la période de mise en candidature a pris fin vendredi. La Municipalité avait relancé une période de mise en candidature le 13 octobre, car personne ne s’était proposé pour occuper le siège numéro 2 lors de la première période de mise en candidature.

Saint-Stanislas avait vu la période de mise en candidature prendre fin le 6 octobre sans candidat à la mairie. Depuis l’ouverture de la nouvelle période, le 23 octobre, Sylvain Déry et Anne-Marie Lafontaine ont déposé leur bulletin. La période de mise en candidature finit le 3 novembre. L’élection aura lieu le 3 décembre.

Deschaillons-sur-Saint-Laurent a ouvert vendredi une deuxième période de mise en candidature avec l’objectif de trouver d’ici le 10 novembre un conseiller pour le siège numéro 4. L’élection est prévue le 10 décembre.