La pluie n'a pas fait disparaître les sourires des Demois'Ailes lors de leur prédéfi tenu ce week-end à Shawinigan.

Prédéfi des Demois'Ailes: une étape importante franchie

À près de deux mois de l'important défi qui les attend, les Demois'Ailes ont participé ce week-end à Shawinigan, à un prédéfi pour tester où en est leur préparation avant de s'attaquer au parcours de 750 kilomètres à travers le Québec.
«Ça s'est super bien passé. Les filles ont pu tester leur alimentation, les équipes de course, la vitesse. Ç'a vraiment été un beau week-end et les filles sont très motivées», lance Renée Frigon, Demois'Ailes pour une deuxième année. 
Le prédéfi passé, les 40 Demois'Ailes poursuivront au cours des prochaines semaines leur préparation en vue du vrai défi du 12 au 16 juillet. L'expérience vécue cette fin de semaine préparera les Demois'Ailes à ce dernier blitz d'entraînement.
«C'est super important dans notre préparation de tenir un prédéfi. Il faut connaître son corps, comment on gère le manque de sommeil, quelle est la bonne routine d'alimentation et de traitements avec les massothérapeutes et physiothérapeutes, connaître son équipe et apprendre à bien communiquer. C'est vraiment un événement majeur en vue du défi. Sans un prédéfi comme celui de ce week-end, ce serait beaucoup plus difficile», explique Mme Frigon.
La pluie des derniers jours n'a pas arrêté les 40 Demois'Ailes dans leur course. Au contraire, c'était une bonne façon de se préparer aux différentes conditions météorologiques qui peuvent survenir durant les quatre jours du défi.
«Certaines équipes étaient plus chanceuses et couraient durant une petite pause de pluie, rigole Renée Frigon. C'est la réalité de notre défi. On peut avoir des journées de pluie et il faut composer avec.»
Contrairement aux quatre premières éditions du Défi des Demois'Ailes qui se faisaient entre Toronto et Shawinigan, les 750 kilomètres du parcours seront entièrement courus au Québec, «pour assurer la pérennité de l'événement». Du 12 au 16 juillet, chaque Demois'Ailes devra courir 100 km - 10 relais de 10 km -, soit l'équivalent de deux marathons et demi. 
Toutes les sommes amassées par les femmes lors de leurs collectes de fonds seront remises aux centres d'hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale La Séjournelle de Shawinigan et Le Far de Trois-Rivières.