Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Patrick Buisson, vice-président du Club Richelieu est heureux de créer la magie de Noël pour des enfants des premiers quartiers grâce à des dons du Club Richelieu et du Rouge Vin.
Patrick Buisson, vice-président du Club Richelieu est heureux de créer la magie de Noël pour des enfants des premiers quartiers grâce à des dons du Club Richelieu et du Rouge Vin.

Poursuivre la tradition... d’une manière différente!

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — La féérie de Noël sera au rendez-vous pour les enfants des premiers quartiers puisque le Club Richelieu de Trois-Rivières et le Rouge Vin ont décidé de poursuivre leur tradition de bonheur et de générosité envers 160 enfants âgés entre 6 et 12 ans. Exceptionnellement cette année, le repas ainsi que les cadeaux seront livrés directement à leur domicile.

«C’est peut-être un des seuls cadeaux qu’ils vont recevoir cette année. On est bien content de faire ça pour eux», lance Patrick Buisson, président du restaurant traiteur-Le Rouge Vin et vice-président du Club Richelieu de Trois-Rivières.

«Habituellement, on fait une grande réception avec le père Noël, des jeux gonflables, un repas etc. Évidemment le contexte ne permet pas ce type de rassemblement, alors on a fait une nouvelle formule pour tous ces enfants», ajoute-t-il.

Pour une seizième année consécutive, l’événement permettra de distribuer des cadeaux de Noël et d’offrir le repas à tous ces jeunes provenant de familles défavorisées de la région fréquentant les écoles Saint-Paul, Saint-François d’Assise, Saint-Philippe (Mond’Ami) et Saint-Pie X.

Ce sont les membres du Club Richelieu, majoritairement des gens d’affaires de Trois-Rivières, qui ont fait cette livraison de bonheur, mardi, en ces temps un peu difficiles. Ils ont remis les cadeaux, et des cartes-cadeaux pour un repas bien chaud.

«On trouvait ça un peu compliqué cette année de partir avec des repas chauds. C’était une grosse logistique alors ce sera plutôt des certificats-cadeaux de Ti-Coq pour des repas pour la famille», explique M. Buisson.

Il a fallu vite se réorganiser parce que le déploiement de la livraison est quelque peu différent de l’organisation d’une grande fête comme ils ont l’habitude.

«Depuis la pandémie, je commence à être habitué à faire des plannings de livraison», lance-t-il en riant.

Près d’une vingtaine de membres ont pris la route, mardi, pour livrer tous les cadeaux et laisser au passage un peu de magie dans les maisons.