Le Nouvelliste
Quinze voitures de patrouille de la police de Trois-Rivières seront munies d’un défibrillateur externe automatisé. On voit sur la photo Michèle Loranger, agente aux relations communautaires et aux relations publiques à la DPTR.
Quinze voitures de patrouille de la police de Trois-Rivières seront munies d’un défibrillateur externe automatisé. On voit sur la photo Michèle Loranger, agente aux relations communautaires et aux relations publiques à la DPTR.

Pour sauver encore plus de vies

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Chaque minute compte lors d’un arrêt cardiorespiratoire. Toute la chaîne des intervenants médicaux préhospitaliers peut en témoigner. Un maillon vient s’y ajouter à Trois-Rivières dans l’espoir encore une fois de réduire ces minutes, ces secondes avant que de l’aide soit prodiguée, et ultimement, de sauver encore plus de vies.