Aryane Langlois, élève de l'école secondaire Jean-Nicolet, Annie Gauthier, directrice générale de La Relance Nicolet-Bécancour ainsi que le chanteur Rick Hugues.

Pour s'amuser sans consommer

Le centre d'expertise en dépendances la Relance et le chanteur Rick Hugues s'associent pour une seconde année pour présenter le «Défi s'amuser sans s'enivrer», une soirée de musique mise en place pour inciter les jeunes et leurs parents à venir s'amuser sans pour autant faire l'usage d'alcool ou de drogues. Un défi qui prend un sens très particulier pour l'organisme, à l'aube de l'adoption d'une loi qui permettra la légalisation de la marijuana.
Car pour l'organisme La Relance, le principal défi qui se pointe à l'horizon avec la légalisation sera certainement un défi de prévention et d'éducation auprès des jeunes. Un événement comme le «Défi s'amuser sans s'enivrer» est un exemple très concret du travail qui doit se faire sur le terrain, croit Annie Gauthier, directrice générale de La Relance Nicolet-Bécancour.
«Cet événement-bénéfice se veut un plaidoyer ludique pour un bien-être sans excès. On sait que la légalisation du cannabis va se faire. Pour nous l'important désormais, c'est qu'on nous assure d'avoir tous les outils en main pour faire de la prévention auprès des jeunes mais aussi des adultes. Par ailleurs, il est très important de ne pas faire la promotion du cannabis, même si on permet la légalisation», croit Mme Gauthier.
La Relance, qui assure d'ailleurs une présence avec une intervenante entre les murs de l'école secondaire Jean-Nicolet, indique que c'est davantage les parents à l'heure actuelle qui se posent des questions quant à la légalisation du cannabis. Mme Gauthier indique cependant que même si le cannabis continuera d'être interdit aux moins de 18 ans, la prévention demeure la clé même à l'adolescence. «On sait que pour chaque année où l'on retarde l'âge de la première consommation, on diminue de 5 % les risques de dépendance chez la personne. D'où l'importance pour nous de commencer très tôt à faire de la prévention», rappelle la directrice de La Relance. 
Pour le porte-parole de l'organisme et chanteur Rick Hugues, la décriminalisation du cannabis permettra à tout le moins de mettre un frein au flot d'argent continuel issu de la vente de substances illicites qui enrichit présentement le marché noir et le crime organisé. Toutefois, il plaide lui aussi pour une meilleure éducation à la consommation, un rôle essentiel joué par des organismes comme La Relance. Des organismes qu'il souhaiterait que le public connaisse davantage pour les aider à se sortir de la dépendance, comme ce fut le cas pour lui il y a quinze ans.
C'est donc pour prouver aux jeunes et aussi à leurs parents qu'on peut s'amuser sans nécessairement consommer qu'il montera sur la scène du Centre culturel Larochelle de Bécancour le samedi 14 octobre prochain à compter de 19h. En première partie, une mini-conférence sur l'équilibre intitulée «Entre l'eau et le feu» sera donnée par le conférencier et intervenant Simon Desjardins. Rick Hugues donnera par la suite son show rock vers 20h.
Les billets, au coût de 20 $ sont en vente sur le site web de La Relance (www.larelance.net), aux bureaux de la relance sur la rue Monseigneur-Panet de Nicolet, ou encore à la porte le soir du spectacle. L'argent amassé servira à la prévention des dépendances dans les écoles secondaires des MRC Nicolet-Yamaska et Bécancour.