Denis Dufresne était fier de pouvoir honorer la mémoire de son frère Michel en achevant le rêve qu’il avait de construire et de mettre à l’eau ce bateau.
Denis Dufresne était fier de pouvoir honorer la mémoire de son frère Michel en achevant le rêve qu’il avait de construire et de mettre à l’eau ce bateau.

Pour honorer le rêve de Michel [VIDÉO]

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Rarement avait-on vu un tel engouement pour la mise à l’eau d’un navire à la Marina de Trois-Rivières. Les proches et amis de Michel Dufresne, constructeur de bateaux bien connu dans la région et qui est décédé il y a moins d’un mois, se sont rassemblés lundi matin afin de lui rendre un hommage tout particulier en mettant à l’eau son dernier bateau, celui dont il avait rêvé pendant plusieurs années mais qu’il n’aura pas eu la chance de voir naviguer.

Michel Dufresne était bien connu dans la région, et avait notamment fait parler de lui pour avoir été à la tête de la rénovation complète du Touch, le bateau de luxe de l’homme d’affaires Tony Accurso. Si le bateau est par la suite devenu célèbre pour d’autres raisons, sa restauration dans la région avait fait la fierté des amateurs de nautisme et fait la renommée de Michel Dufresne.

Mais ce bateau mis à l’eau lundi, c’était son rêve à lui, pas celui d’un autre. «Il a dessiné le bateau, il a construit la coque, il l’a équipé, a engagé des artisans. Il s’est inspiré des bateaux de la Riva italienne avec les beaux vernis. C’est un bijou, digne d’un musée», résume son frère, Denis Dufresne, qui s’est assuré au décès de Michel Dufresne que ce projet, pratiquement achevé, allait finalement toucher l’eau et que le rêve de son frère lui survivrait.

«Michel a gagné sa vie à construire des bateaux. Il a commencé comme amateur à construire un voilier. Il a fait beaucoup de speed boats. C’était un autodidacte, il a appris avec les livres, et à force de fouiller et en gagnant de l’expérience», se souvient son frère Denis.

Ce dernier souligne par ailleurs qu’en mettant ce bateau à l’eau devant autant de public, la famille Dufresne souhaitait souligner le caractère nautique de la ville de Trois-Rivières. «Il y a quand même plusieurs constructeurs de bateaux à Trois-Rivières», a-t-il fait remarquer.

Ce bateau de rêve, un bateau de promenade quotidienne, a été bâti avec les matériaux les plus raffinés, souligne Denis Dufresne. «Il a de gros moteurs, tout l’équipement qu’on peut souhaiter. Il y a de magnifiques boiseries, l’air climatisé, des génératrices. Michel a toujours choisi les matériaux de la plus grande qualité», constate M. Dufresne, indiquant que le bateau serait mis en vente après cette mise à l’eau. Possiblement destiné au marché américain ou européen, sa valeur pourrait frôler le million de dollars.

Touch

Michel Dufresne avait été l’artisan de la réfection du Touch, le célèbre bateau de l’homme d’affaires Tony Accurso. Un travail qui lui a permis de s’attaquer à un navire d’une ampleur qu’il n’avait jamais eu la chance d’expérimenter auparavant.

«Le Touch a été importé au Québec par Tony Accurso. Il avait amené un bateau qui n’était pas très joli mais qui avait déjà une coque en aluminium. Michel a rasé toutes les cabines et a tout refait. Tony Accurso disait ce qu’il voulait, Michel dessinait. Il y a eu près de 40 employés qui ont travaillé à refaire le Touch. Ils en ont fait un bateau qui est un bijou aujourd’hui, qui est très connu et qui est encore sur le marché pour la location», mentionne Denis Dufresne.