Les gens étaient du rendez-vous pour cette première journée du Méga salon camping, chasse et pêche.

Populaire malgré le temps frisquet

TROIS-RIVIÈRES — Dame nature n’a pas dit son dernier mot avec la température changeante des derniers jours. À l’intérieur du Méga salon camping, chasse et pêche, l’odeur des grillades, le tapis gazonné, les bateaux et les nombreux kiosques de pourvoirie laissent présager que le printemps est à nos portes.

Pour cette 27e édition, plus de 150 exposants se sont donné rendez-vous au Complexe sportif Alphonse-Desjardins.

«Nous avons la plus grande salle en Mauricie et nous occupons la place entièrement. Ce matin, lorsque les exposants se sont installés, on avait même un manque d’espace. On a essayé de boucher les trous afin que tous les exposants puissent avoir leur place», précise Gaétan Mondou, promoteur du salon camping, chasse et pêche.

Normand Roberge est présent au Méga salon camping, chasse et pêche depuis les touts débuts.

Un habitué de l’endroit, Normand Roberge est l’un des exposants du Salon. Depuis 27 ans, il présente son kiosque, la pourvoirie Club Oswego située à 30 minutes de La Tuque. «Je suis pourvoyeur depuis 35 ans et un salon comme celui-ci, amène un impact positif sur les demandes des clients», explique-t-il. Il mentionne que le salon a beaucoup évolué depuis ses débuts. «Avec les années, on fait moins de contrats sur place, mais on remarque des retombées au niveau des appels et sur Internet pendant les semaines qui suivent l’événement. Le dernier salon de chasse et pêche auquel j’ai assisté, j’ai reçu deux réservations par jour. C’est donc très bon pour nous», renchérit-il.

Il y en a pour tout les goûts au salon. Dès l’entrée, de nombreux kiosques de produits du terroir sont offerts au public. Une sélection de bateaux est aussi exposée afin de faire rêver le public. Un étang de pêche a été mis à la disposition du public afin qu’il puisse pêcher la truite sur place. De plus, l’événement se veut familial, car des jeux gonflables ont aussi été installés pour les enfants.

Les militaires des Forces armées canadiennes sont très prisés du grand public. Ayant eu une bonne expérience et une forte demande l’année dernière, ils sont de retour avec une multitude d’accessoires à présenter aux publics. Ils occupent un large espace du site avec leur immense véhicule tactique de patrouille. Les gens peuvent prendre en photo le véhicule et même le visiter. Ils ont aussi apporté des armes afin que les clients puissent les toucher. Avec le verglas des derniers jours, ils auraient aimé présenter le bateau utilisé par les Forces armées canadiennes, mais les routes étaient trop dangereuses. Ils remettent donc l’idée à la prochaine édition du salon.

Plusieurs cliniques animées par des conférenciers connus auront aussi lieu tout au long de la fin de semaine. De ceux-ci, Pierre Mondoux, offrira des astuces pour la chasse à la sauvagine, Normand Hotte expliquera les techniques de la chasse à l’orignal et plus encore. «Cette année, nous avons la chance d’avoir des conférences sur le dindon sauvage. C’est nouveau en Mauricie, d’apercevoir autant de dindons. Les conférenciers expliqueront donc comment le chasser», précise M. Mondoux.

Rappelons que le salon est ouvert dès 10h tout au long de la fin de semaine. Le coût d’entrée est de 12 $ en admission générale et gratuit pour les moins de 18 ans.