Des automobilistes ont attendu plus d'une demi-heure avant de pouvoir traverser le pont Marc-Trudel.

Pont Marc-Trudel: encore des bouchons cette fin de semaine

Shawinigan — Les automobilistes ont encore dû s’armer de patience samedi pour traverser le pont Marc-Trudel, où la circulation s’effectue en alternance sur une seule voie jusqu’à dimanche soir.

Vers 16 h 30, une longue double file de véhicules s’étirait déjà jusqu’à la hauteur de la promenade du Saint-Maurice, en direction sud. Les automobilistes interrogés par Le Nouvelliste indiquaient avoir attendu de 35 à 40 minutes, alors qu’ils n’étaient pas encore rendus aux abords du pont Marc-Trudel.

Cette fois, contrairement à la fin de semaine dernière, les Shawiniganais et les habitants des environs avaient été prévenus plus tôt par le ministère des Transports du Québec, qui affirme avoir multiplié ses efforts de communication dans la région pour recommander aux automobilistes d’éviter le secteur. La fermeture d’une voie sur deux est par ailleurs entrée en vigueur en début d’après-midi seulement, contrairement à samedi dernier, alors que la circulation s’est faite en alternance dès le matin. Même s’ils étaient prévenus, certains ont tout de même tenté leur chance, samedi après-midi.

«On l’a su cette semaine, il y avait des pancartes pour nous prévenir, indique un automobiliste. Mais on n’a pas le choix de passer par là.»

Les gens arrivant de l’extérieur de la région, eux, n’étaient pas forcément tous prévenus des travaux sur le pont. Quelques-uns rageaient contre cet important contretemps dans leur journée.

«Ça aurait dû être mieux géré, pestait une automobiliste arrivée de la région de Québec. Peut-être que la police aurait dû être appelée pour que ça se fasse mieux, je ne sais pas. En plus, je ne vois passer presque personne qui arrive dans l’autre sens (direction nord).»

Cette automobiliste et ses passagers participaient d’ailleurs au Bal pourpre à l’Espace Shawinigan, samedi, un événement organisé par le Duché de Bicolline. Plus de 2000 personnes, dont un grand nombre venant de l’extérieur de la Mauricie, y étaient attendues.
D’autres conducteurs prenaient leur mal en patience et faisaient de leur mieux pour tuer le temps en attendant de pouvoir avancer. 

«J’en ai profité pour envoyer des courriels et pour suivre un cours d’anglais, lance à la blague Maryse Lassonde. On m’avait dit qu’il y avait des travaux, mais je ne pensais pas que ce serait aussi long. Mais je ne suis pas de Shawinigan et je n’aurais pas su par quel autre chemin passer.»

Rappelons que depuis l’automne dernier, la circulation sur le pont Marc-Trudel est réduite à une seule voie dans chaque direction, et ce, jusqu’au mois de décembre 2020. Des restaurateurs du centre-ville de Shawinigan ont indiqué la semaine dernière subir des pertes financières en raison de la baisse d’achalandage, en particulier sur l’heure du midi. Ils attribuent cette baisse à la congestion sur le pont, qui décourage les gens de se rendre au centre-ville. L’Association des pompiers et pompières de Shawinigan a également dénoncé la situation, qui risque selon elle d’augmenter les délais de réponse lors d’interventions.