«Le Canada est profondément préoccupé par les actes de violence qui auraient été perpétrés par le régime Maduro afin d'empêcher l'entrée d'articles de secours à partir des pays voisins», ont déclaré la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland (photo) et sa collègue du Développement international Marie-Claude Bibeau.

Venezuela: le Canada réclame l'accès sans restriction de l'aide humanitaire

MONTRÉAL — Le Canada a réclamé samedi «l'accès sûr et sans restriction» de l'aide humanitaire au Venezuela et s'est déclaré «profondément préoccupé» par les actes de violence visant à entraver son entrée dans le pays.

«Le Canada est profondément préoccupé par les actes de violence qui auraient été perpétrés par le régime Maduro afin d'empêcher l'entrée d'articles de secours à partir des pays voisins», ont déclaré la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland et sa collègue du Développement international Marie-Claude Bibeau.

Ottawa «demande que ces attaques inadmissibles fassent l'objet d'une enquête et que leurs auteurs soient traduits en justice», ajoutent les ministres dans un communiqué, soulignant que «ces attaques visant des civils sont tout simplement inacceptables».

Reprochant au régime Maduro d'entraver les efforts de distribution d'aide, les ministres relèvent notamment les «rapports inquiétants», selon lesquels «des intervenants du régime ont fait brûler l'aide plutôt que de permettre son acheminement aux personnes dans le besoin au Venezuela».

L'armée a répliqué avec violence samedi aux frontières du Venezuela, obligeant les partisans de l'opposant Juan Guaido à renoncer à livrer une aide humanitaire attendue avec impatience, mais refusée par le président Nicolas Maduro.

Au moins deux personnes ont été tuées, dont un garçon de 14 ans, et plus de 300 blessées au cours de la journée.

«Au cours des deux dernières années, le monde a observé avec beaucoup d'inquiétude le Venezuela sombrer dans la dictature sous le règne de Nicolas Maduro. Comme de plus en plus de Vénézuéliens ont un besoin d'aide criant et qu'un grand nombre d'entre eux fuient le pays, il est plus évident que jamais que le régime Maduro doit permettre l'accès sûr et sans restriction de l'aide humanitaire au Venezuela», ajoutent les ministres.

LIRE AUSSI : Violences aux frontières du Venezuela pour défendre l'aide humanitaire