Le premier ministre Justin Trudeau a parlé de M. Trump avec la première ministre britannique Theresa May la fin de semaine dernière

Trudeau parle avec des alliés européens de Trump

Le gouvernement Trudeau a discuté avec des alliés européens inquiets sur la manière d'aborder la nouvelle administration du président Donald Trump à Washington, ont indiqué des sources à La Presse canadienne.
Le premier ministre Justin Trudeau a parlé de M. Trump avec la première ministre britannique Theresa May la fin de semaine dernière, et le président américain au caractère imprévisible a également été un sujet de discussion lors d'un entretien téléphonique, lundi, avec le président français François Hollande.
Des transcriptions des entretiens téléphoniques venant du bureau du premier ministre ne font pas mention de M. Trump et s'attardent plutôt sur les condoléances offertes par les dirigeants français et britanniques relativement à l'attentat dans une mosquée de Québec.
Des sources ayant parlé sous le couvert de l'anonymat ont mis au courant La Presse canadienne sur les aspects reliés à M. Trump, qui n'ont pas été rendus publics.
Le message de M. Trudeau aux dirigeants étrangers - dont certains ayant été particulièrement critiques à l'égard de M. Trump - est que le Canada est conscient d'être à l'aube d'une relation de quatre ans avec le nouveau président.
Le premier ministre a fait valoir de nouveau que les deux économies étaient profondément reliées et interdépendantes, et que le Canada se devait d'avoir une approche constructive, ont indiqué ces sources.
La ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland amorce un court séjour à Washington, où elle rencontrera son homologue, le secrétaire d'État Rex Tillerson, de même que d'autres républicains.
Mme Freeland a ainsi rencontré mardi le président de la Chambre des représentants Paul Ryan, le président du Comité des affaires étrangères du Sénat, le sénateur Bob Corker, ainsi que le président du Comité des forces armées du Sénat, le sénateur John McCain.
Elle doit s'entretenir mercredi avec M. Rillerson.
Chrystia Freeland est passée aux Affaires étrangères, le mois dernier, à la suite d'un remaniement ministériel du premier ministre Justin Trudeau dans la foulée de l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis.
La visite de deux jours de Mme Freeland à Washington, mardi et mercredi, fait partie d'une série de rencontres entre des membres du gouvernement Trudeau et de l'administration Trump. Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, a ainsi visité le Pentagone, lundi, tandis que le ministre des Finances, Bill Morneau, sera attendu à Washington mercredi.
Rex Tillerson, qui a longtemps été président-directeur général d'Exxon Mobil, est officiellement devenu secrétaire d'État la semaine dernière.