Justin Trudeau a rencontré Régis Labeaume à l'hôtel de ville de Québec, en fin d'avant-midi, jeudi.

Trudeau ouvert à des brise-glaces pour la Davie

Justin Trudeau a soutenu jeudi que le Canada avait besoin de brise-glaces et que le chantier naval Davie, à Lévis, pourrait bientôt obtenir les contrats qu’il lorgne depuis longtemps. «On sait très bien que le travail qui se fait à Davie est de grande qualité», a-t-il soutenu sur les ondes de Radio-Canada.

Sur l’heure du midi, sur les ondes d’Énergie, le premier ministre du Canada a précisé que des négociations commenceront vendredi entre la Garde côtière et la Davie afin que le chantier naval puisse travailler sur «jusqu’à quatre brise-glaces» pour le Canada. «On a besoin de brise-glaces», a-t-il affirmé. 

M. Trudeau a également affirmé à Radio-Canada qu’il sera présent le 29 janvier pour la vigile visant à commémorer la tuerie de la Grande Mosquée.

Sur les ondes du FM93, le premier ministre du Canada a soutenu qu’il était important de se souvenir de ce triste événement. «Il faut reconnaître qu’il y a encore des actes haineux, il y a encore des propos intolérants.»

M. Trudeau dit toutefois être encore «en réflexion» sur la possibilité ou non de créer une Journée nationale contre l’islamophobie à cette date, tel que demandé par la communauté musulmane de tout le Canada. 

+

Justin Trudeau arrive aux studios de Radio-Canada sur la rue Saint-Jean, jeudi, à Québec.

+

Sur la légalisation du cannabis, le premier ministre a tenté de convaincre les auditeurs des différentes stations de radio qu’il posait un geste pour protéger les jeunes et non pour encourager la consommation de cette drogue. Selon lui, il faut que le pays reconnaisse qu’il a un problème d’accessibilité actuellement à cette drogue. «Le système actuel, ça ne fonctionne pas, ça ne protège pas nos jeunes.»

Présent toute la journée de jeudi à Québec, M. Trudeau tiendra une soirée de rencontre informelle avec les citoyens, qui aura lieu à l’école secondaire De Rochebelle, à Sainte-Foy. Cette façon de faire, qui s’inspire des États-Unis, vise à rendre M. Trudeau plus «accessible», explique Filip Novakovic, attaché de presse du député fédéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound.

«Je peux vous dire qu’il y a énormément d’engouement», lance M. Novakovic, qui soutient que des centaines de citoyens ont déjà effectué leur préinscription. 

La salle peut contenir un maximum de 1000 personnes et il est toujours possible de s’inscrire sur place, à partir de 16h30. 

M. Novakovic assure qu’il n’y aura un filtrage des questions. Les gens n’auront qu’à lever la main et c’est M. Trudeau lui-même qui donnera les tours de parole. 

Plus de détails à venir…