Simon Allaire, candidat de la Coalition avenir Québec.

Simon Allaire devance Marc H. Plante dans Maskinongé

MASKINONGÉ — Selon un sondage réalisé le 29 août dernier par Recherche Mainstreet pour le compte du Groupe Capitales Médias, le candidat de la Coalition avenir Québec dans Maskinongé, Simon Allaire, devance le député libéral sortant, Marc H. Plante, de 7,6 points. Si des élections avaient eu lieu à cette date, le comté aurait donc été représenté par un député caquiste, en raison d’une victoire à 31,1 % contre 23,5 % pour le Parti libéral du Québec.

Au troisième rang, loin derrière, on retrouve la candidate du Parti québécois, Nicole Morin, à 9,5 % tandis que Simon Piotte, de Québec solidaire, n’aurait récolté que 4,8 %. Fait à noter, le taux d’indécis est de 27 %.

Quand on considère les décidés et les enclins, la CAQ domine à 41,8 % contre 26,5 % pour le PLQ, 12,7 % pour le PQ et 8,7 % pour QS.

«Ça fait partie de ce qui se passe dans la région. C’est un comté réellement baromètre. Il y a un historique de l’ADQ dans le comté. Sans candidat vedette, c’est surtout la campagne nationale qui compte. Et il y a une volonté de changement au plan national», explique le vice-président de Recherche Mainstreet, Steve Pinkus.

«Ce n’est pas le genre de truc que j’aime commenter dans le sens où je ne veux tellement pas me fier à ça. C’est sûr que c’est motivant, je ne peux pas faire comme si je ne le voyais pas. C’est en même temps ce que je ressens sur le terrain. Je trouve que les deux, ça se tient, c’est logique, j’ai cette réponse-là sur le terrain, c’est conséquent et cohérent avec ce que je vis actuellement», a déclaré le meneur.

Malgré ce coup de sonde positif, Simon Allaire entend mener le même genre de campagne qui consiste à «être le plus possible sur le terrain, rencontrer les gens et continuer de faire valoir les idées de la CAQ».

«C’est vraiment mon principal objectif. Tant mieux si les sondages sont super favorables. Je suis très content. Globalement, en Mauricie, je suis le deuxième candidat qui est le mieux positionné après Sonia (LeBel), je trouve ça super encourageant. Je continue la même stratégie depuis le début, être sur le terrain partout avec ma CAQ mobile», a-t-il ajouté.

Sans vouloir commenter les chiffres, Marc H. Plante dit entendre un message «totalement différent» sur le terrain. «Il faut être réaliste, il y a quand même un pourcentage d’indécis. J’aimerais savoir la méthodologie, les endroits où cela a été sondé. Pour dire qu’un sondage est réel et réaliste, il faut voir. On ne sent pas ça du tout sur le terrain. Je n’en tiens pas plus compte que l’astrologie», a-t-il confié.

Marc H. Plante, candidat du Parti libéral du Québec.

Du même souffle, le député libéral sortant rappelle qu’un sondage, «c’est un portrait dans le temps». Et cette image date déjà d’une semaine, fait-il remarquer.

«Ce qui est important de savoir, c’est que l’électorat de Maskinongé, c’est 70 % du secteur de la MRC de Maskinongé et 30 % du secteur urbain. C’est de voir l’échantillonnage qui est pris. Depuis quatre ans, je ne travaille pas en fonction des sondages, mais en fonction des gens. C’est avec cœur, passion, détermination que je vais défendre les gens et continuer à travailler pour eux. Les gens le savent, je suis un homme honnête, intègre, dévoué, donc, moi, pour le reste, sondage, pas sondage, je continue mon travail, mais sur le terrain, je sens que ça va bien. Je n’accorde pas beaucoup d’importance à ces choses-là», lance M. Plante.

Occupant la troisième position, sa rivale péquiste, Nicole Morin, considère «qu’il s’est passé un tas de trucs depuis sept jours», disposant d’un coup de sonde qui lui donne plutôt un score de 17,6 %.

«Le vrai sondage, c’est le 1er octobre, là où justement tout le monde va décider. En général, partout où je vais, à travers les municipalités, j’ai toujours un très bon accueil. Et avec 27 % d’indécis, il y a beaucoup de travail à faire. Et ça me donne confiance parce que le PQ a vraiment des bons enjeux, des bons engagements qui répondent aux besoins de la population de Maskinongé. Je vais remonter, c’est sûr et certain», croit-elle.

Nicole Morin, candidate du Parti québécois.

Malgré sa quatrième place, le candidat de Québec solidaire, Simon Piotte, dit continuer son travail «tout simplement». «Et j’entends plusieurs personnes qui me déclarent clairement leur appui», conclut celui pour qui la position de son parti sur l’environnement est la meilleure.

Méthodologie: le sondage a été réalisé par un système de réponse interactif le 29 août auprès de 620 répondants. Il vient avec une marge d’erreur de 3,9 % 19 fois sur 20.

Intentions de votes pour la circonscription de Maskinongé

CAQ    31,1 %

PLQ    23,5 %

PQ    9,5 %

QS    4,8 %

Autres    3,9 %

Indécis    27 %