Pour Gabriel Nadeau-Dubois, il n’est plus question maintenant pour QS de faire des commentaires sur le port du voile intégral pour une fonctionnaire.

Port du niqab et de la burqa: Gabriel Nadeau-Dubois rabroue la députée Ruba Ghazal

Le co-porte-parole de Québec solidaire (QS), Gabriel Nadeau-Dubois a désapprouvé, dimanche, la députée solidaire, Ruba Ghazal, qui plus tôt dans la matinée avait indiqué se sentir à «l’aise» avec une téléphoniste de l’État portant un voile intégral pendant son travail.

Pour Gabriel Nadeau-Dubois, il n’est plus question maintenant pour QS de faire des commentaires sur le port du voile intégral pour une fonctionnaire. «Ruba [Ghazal] ce matin a répondu à vos questions, elle n’aurait pas dû faire du cas par cas et nous, on ne le fera pas, et on ne le fera plus», a-t-il  insisté, en marge du Conseil national de QS qui se tenait à Québec.

«Nous ne faisons pas de politique dans les nuages, nous faisons de la politique au Québec en 2019 et au Québec, en 2019, il n’y a pas de femmes portant le niqab qui souhaitent aller vendre des bouteilles de vin à la SAQ», a-t-il poursuivi. 

Divisions ?

Samedi, les membres du parti de gauche ont adopté des mesures contre toute interdiction des signes religieux, dont le voile intégral, excepté sur quatre critères. Le port du niqab et de la burqa sera interdit pour les employés de l’État si ça nuit à son travail, si la sécurité est compromise, si la profession l’exige ou s’il y a du prosélytisme. Pendant des années, QS avait défendu le compromis Bouchard-Taylor.

Ce changement de position porte-t-il à confusion ? Non selon la co-porte-parole Manon Massé. «Ces critères-là sont restrictifs et clairs. Lorsque Ruba [Ghazal] vous a répondu, elle vous a répondu dans le meilleur de sa connaissance», a-t-elle plaidé. 

Plus tôt dans la matinée, Mme Ghazal s’est dite «à l’aise» avec la décision de son parti d’autoriser le visage couvert dans les services publics avec certaines restrictions lorsqu’elle a été interrogée sur l’éventuel cas d’une téléphoniste portant le voile intégral. «Si ça lui permet de gagner sa vie, pourquoi pas. Moi, c’est ça qui est important, c’est que les femmes puissent avoir la totale liberté de gagner leur vie», a-t-elle mentionné.

Samedi, certains militants se sont dit en désaccord avec la nouvelle position de QS estimant qu’il était inconcevable de donner des services à visage couvert. 

Le sujet étant très sensible, le premier ministre du Québec François Legault s’adressera à la nation à 17 h 30 dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook. La CAQ a présenté, jeudi, son projet de loi sur la laïcité et l’interdiction de porter de signes religieux pour les employés de l’État en position d’autorité. 

+

VERS UN PRINTEMPS ÉRABLE POUR LE CLIMAT?

Québec solidaire a clôturé son conseil national, dimanche, avec un discours sur la lutte contre les changements climatiques appelant les Québécois à descendre dans la rue pour forcer le gouvernement Legault à prendre des mesures en faveur du climat. 

Aura-t-on droit à un printemps érable sur le climat ? Gabriel Nadeau-Dubois, étudiant et leader du mouvement à l’époque des manifestations étudiantes en 2012 l’a laissé entendre dans son discours. «La bonne nouvelle, et vous n’avez pas idée à quel point ça me touche et me réjouit, c’est que la jeunesse du Québec est de retour dans les rues. Et que comme la dernière fois, ses parents et grands-parents répondent à son appel. Ils se sont rassemblés le 15 mars dans la manifestation la plus grosse au monde pour le climat. Et nous les rassemblerons à nouveau, aussi souvent qu’il faudra, aussi longtemps qu’il faudra», a-t-il déclaré.

QS a envoyé un ultimatum au gouvernement de la CAQ qui a jusqu’au 1 octobre 2020 pour adopter différentes mesures concrètes afin de protéger l’environnement.