Pierre-Benoît Fortin.

Pierre-Benoît Fortin candidat pour le PCQ

Champlain — Pierre-Benoît Fortin s’était présenté comme conseiller aux élections municipales de Trois-Rivières en 2005 puis en 2009 ainsi qu’au poste de maire de cette ville, en 2013. Il s’est aussi fait remarquer pour son implication au sein de SOS Pyrrhotite où il agissait en tant qu’expert en vices cachés. Il est de retour sur la scène politique, cette fois à titre de candidat pour le Parti conservateur du Québec dans le comté de Champlain.

Entrepreneur en construction depuis plus de 23 ans, M. Fortin est résident du comté de Champlain depuis 31 ans. C’est aussi un transfuge puisqu’il était président, en 2015, de l’association libérale de la circonscription de Champlain.

Il veut désormais mettre de l’avant au moins trois valeurs véhiculées par le parti conservateur du Québec soit aucun impôt à payer pour les salariés qui gagnent moins de 25 000 $ par année, de l’aide financière pour les agriculteurs et des mesures visant à favoriser la mise en marché des produits du terroir, vins, cidres et autres alcools artisanaux.

«Ma région compte des entreprises agricoles, dont la majorité se spécialisent en production animale, principalement en production laitière et porcine», dit-il, en ajoutant que la production maraîchère compte aussi une place importante. «Champlain est un secteur du bois, du meuble, des produits métalliques, électriques et électroniques», ajoute-t-il en soulignant également l’apport de la transformation agroalimentaire, de l’hébergement et du tourisme dans son comté.

«Je vais travailler avec mes citoyens pour un développement économique encore plus fort», promet le candidat.

Le responsable des communications au PCQ, Louis-Charles Fortier, indique que les mises en candidatures dans Champlain pour le PCQ sont maintenant fermées.

Rappelons que Pierre-Benoît Fortin s’était fait tout particulièrement remarquer lors de la campagne électorale de 2009, à la Ville de Trois-Rivières, grâce à sa pancarte électorale sur laquelle on pouvait lire «Votez pour un candidat qui a des ...»

Cette phrase avait suscité de l’indignation et de nombreuses réactions puisqu’on devine aisément le mot manquant.

En plus de son affiche, M. Fortin avait également été la cible d’une mise en demeure pour atteinte à la réputation de la part de la conseillère municipale sortante, Micheline Courteau. Selon la mise en demeure, M. Fortin, avait sous-entendu que Mme Courteau aurait profité de sa situation de conseillère municipale pour obtenir des avantages pour elle-même ou ses proches.

En 2015, alors qu’il était président de l’association libérale de la circonscription de Champlain, Pierre-Benoît Fortin s’était fait montrer la porte. Les militants lui reprochaient son manque de collaboration et de faire valoir ses opinions personnelles, notamment en utilisant le compte Facebook de l’association de la circonscription.

Selon Louis-Charles Fortier, le PCQ compte un candidat dans chacun des comtés de la Mauricie et le parti 80 candidats officiels pour l’ensemble du Québec, un nombre qui est appelé à augmenter sous peu, dit-il.