S’il est élu premier ministre du Québec le 1er octobre, François Legault interdira de fumer du pot dans tous les lieux publics, y compris la rue.

Pas de cannabis près des campus avec la CAQ au pouvoir

Le chef de la CAQ, François Legault, renversera la décision du gouvernement libéral de permettre à la Société québécoise du cannabis (SQDC) d’ouvrir des succursales près des cégeps et des universités. Il ne sera pas permis non plus de fumer dans la rue.

S’il ne peut pas changer la loi fédérale légalisant le cannabis au Canada le 17 octobre, François Legault promet de mettre de l’ordre dans la loi québécoise. «On a garroché ça rapidement, a reproché François Legault en visite à Québec dimanche. Les policiers nous disent que ça va être difficile de détecter les conducteurs qui ont fumé.»

L’encadrement du cannabis sera beaucoup plus sévère sous un gouvernement caquiste que sous un gouvernement libéral. Le chef de la CAQ comprend que les jeunes vont toujours pouvoir s’approvisionner sur le marché noir, mais il estime que le gouvernement a une responsabilité.

«On veut s’assurer que les points de distributions ne soient pas près des cégeps entre autres. Comme ancien ministre de l’Éducation, même dans les écoles secondaires, on peut voir qu’il circule beaucoup de cannabis autour des écoles. Ça nuit aux résultats scolaires. Donc, ne faisons pas exprès», affirme-t-il. 

Les jeunes devront également avoir 21 ans pour pouvoir acheter et consommer du cannabis. «C’est prouvé que quand les consommateurs de cannabis sont jeunes, il y a un risque réel d’amener des problèmes comme la schizophrénie», a justifié le chef de la CAQ.

S’il est élu premier ministre du Québec le 1er octobre, François Legault interdira de fumer du pot dans tous les lieux publics, y compris la rue.