Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau

Ottawa encore sur la voie d’un déficit de 15 G$ malgré un surplus après 11 mois

OTTAWA — Le gouvernement Trudeau a affirmé qu’il était encore en voie d’enregistrer un déficit budgétaire d’environ 15 milliards $ en 2018-2019, même si une nouvelle évaluation indique que le fédéral a dégagé un surplus de 3,1 milliards $ au cours des 11 premiers mois de l’exercice.

Les chiffres ont été publiés vendredi dans le plus récent rapport du ministère des Finances, un document qui donne un aperçu préliminaire du bilan fédéral.

Dans le budget du mois dernier, les libéraux prévoyaient que le gouvernement afficherait un déficit de 14,9 milliards $ en 2018-2019. L’excédent de 3,1 milliards $ pourrait laisser croire à un meilleur résultat avec un mois à écouler à l’exercice.

Le surplus cumulé d’avril à février représente une amélioration par rapport à la même période en 2017-2018, pendant laquelle le gouvernement avait enregistré un déficit de 6 milliards $.

Toutefois, ce surplus devrait être plus qu’éclipsé par les dépenses promises, a expliqué le ministère.

Le budget contenait «plusieurs mesures importantes» qui seront enregistrées au cours de l’exercice 2018-2019, une fois la législation adoptée, a indiqué le rapport.

Le budget prévoyait notamment un transfert de 2,2 milliards $ aux collectivités pour des projets d’infrastructure, un milliard de dollars pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments et 900 millions $ pour l’octroi et le remboursement de prêts à des gouvernements autochtones pour la négociation de revendications globales.

«En tenant compte de ces mesures, ainsi que des résultats attendus de mars 2019 et des ajustements de fin d’année, les résultats à ce jour sont largement en phase avec le déficit budgétaire prévu pour 2018-2019 dans le budget 2019», a affirmé le ministère des Finances.

Le gouvernement a enregistré des recettes plus élevées que prévu grâce à la vigueur de la conjoncture économique en 2017 et 2018. L’économie s’est toutefois relâchée ces derniers mois après avoir presque stagné à la fin de 2018 à la suite d’une chute soudaine des prix du pétrole.

Dans l’ensemble, les revenus ont augmenté de 23,5 milliards $, ou 8,5 pour cent, par rapport à la même période de 11 mois de l’exercice précédent, a indiqué le rapport. Cela s’explique principalement par la hausse des revenus provenant des impôts et tirés des cotisations d’assurance-emploi.

Au cours des 11 premiers mois de l’exercice, les dépenses de programmes ont bondi de 12,7 milliards $, ou 4,8 pour cent, principalement en raison de l’augmentation des principaux transferts aux particuliers et aux autres ordres de gouvernement, ainsi que de l’augmentation des dépenses directes de programmes.

En février seulement, l’excédent a atteint 4,3 milliards $, selon le rapport.

Le mois dernier, le budget des libéraux prévoyait que le gouvernement afficherait des déficits annuels de 19,8 milliards $ en 2019-2020, de 19,7 milliards $ en 2020-2021 et de 14,8 milliards $ en 2021-2022.