Myron Thompson avait appuyé l'invasion américaine de l'Irak, s'était opposé aux lois favorisant le contrôle des armes à feu et autorisant le mariage entre personnes du même sexe.

Myron Thompson, un ancien député fédéral controversé, est mort à 82 ans

SUNDRE, Alb. — Un ancien député fédéral, connu pour son chapeau de cowboy et ses opinions controversées sur de nombreux sujets, est mort à l'âge de 82 ans.

Myron Thompson avait appuyé l'invasion américaine de l'Irak, s'était opposé aux lois favorisant le contrôle des armes à feu et autorisant le mariage entre personnes du même sexe. Il avait réclamé des mesures plus sévères pour protéger les animaux et combattre la pornographie juvénile.

Candidat du Parti réformiste, il avait été élu dans la circonscription de Wild Rose en Alberta en 1993. Il a successivement été réélu en 2000 pour l'Alliance canadienne, en 2004 et en 2006 pour le Parti conservateur.

Il avait quitté la scène politique fédérale en 2008

Commentaires controversés 

Ses commentaires controversés lui avaient permis d'acquérir une certaine notoriété dans l'ensemble du pays.

Ainsi, en 1994, lorsque le Parti réformiste avait adopté une résolution visant à interdire aux couples de même sexe d'obtenir des prestations familiales, M. Thompson avait dit qu'il ne haïssait pas les homosexuels, mais qu'il détestait l'homosexualité.

En 2001, il avait déclaré, au cours de la période de questions à la Chambre des communes, qu'il y avait trop d'agents de GRC à la recherche de braconniers dans les parcs nationaux au détriment du dépistage de terroristes dans les villes.

En 2006, quand l'accès aux aérodromes militaires où arrivaient les dépouilles de soldats canadiens tués en Afghanistan avait été interdit aux médias, il avait menacé d'abattre les journalistes qui tenteraient de pénétrer sur une base pour couvrir l'arrivée de la dépouille d'un de ses fils.

«J'ai toujours dit ce que je pensais», a-t-il souligné en 2006.