Une impasse budgétaire perdure à Washington alors que la Maison-Blanche tient à obtenir le financement pour ériger un mur à la frontière américano-mexicaine, ce que les démocrates du Congrès refusent obstinément.

Le débat sur le mur aux États-Unis pourrait se transporter au Canada

WASHINGTON — Le débat qui fait rage chez nos voisins du Sud sur la construction d'un mur entre les États-Unis et le Mexique pourrait s'élargir pour tenir compte de l'immense frontière que le pays partage avec le Canada.

Une impasse budgétaire perdure à Washington alors que la Maison-Blanche tient à obtenir le financement pour ériger un mur à la frontière américano-mexicaine, ce que les démocrates du Congrès refusent obstinément. Le gouvernement est partiellement paralysé depuis près d'un mois maintenant.

Alors que les discussions portaient principalement sur la frontière du Sud, le reportage d'un média américain suggère que les démocrates vont changer de cap pour parler de la frontière canado-américaine, qui selon les statistiques, poserait un plus grand risque pour la sécurité intérieure américaine.

Le représentant Lou Correa, un démocrate de la Californie et un membre important du comité de la Chambre des représentants sur la sécurité intérieure, a confié au site Politico qu'il entendait se pencher sur la possibilité qu'il y ait des failles de sécurité au Nord dont devraient se soucier les États-Unis.

Les Canadiens s'inquiètent depuis plusieurs années du possible renforcement de la frontière américaine, surtout depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Selon le réseau NBC, entre octobre 2017 et avril 2018, les autorités douanières des États-Unis ont appréhendé six fois plus d'individus apparaissant sur la liste de suspects terroristes à la frontière canadienne qu'à la frontière mexicaine.