Justin Trudeau a déclaré devant des donateurs, lors d’une soirée de financement à Mont­réal lundi soir, que le Parti libéral misera sur l’environnement lors de la campagne électorale.

Le Bloc d’accord avec Trudeau sur la question de l’urne en 2019

OTTAWA — Le Bloc québécois est tout à fait d’accord que la question de l’urne à l’élection fédérale devrait être l’environnement, mais estime que les troupes de Justin Trudeau ne sont pas crédibles à ce sujet.

Le premier ministre a déclaré devant des donateurs, lors d’une soirée de financement à Mont­réal lundi soir, que le Parti libéral misera sur l’environnement lors de la campagne électorale.

Lors de son bilan de fin de session, mardi, le chef bloquiste Yves-François Blanchet a renchéri : il serait «irresponsable» que la question de l’urne ne soit pas l’environnement.

«Ça n’arrivera pas souvent que je sois d’accord avec M. Trudeau. Ça risque d’arrêter là», a ironisé M. Blanchet.

Mais les belles intentions des libéraux risquent d’être mises à rude épreuve avec l’approbation du projet d’expansion de l’oléoduc Trans Mountain dans l’Ouest canadien qui a reçu le feu vert d'Ottawa, mardi.

De son côté, le Bloc espère faire la démonstration dans les prochains mois qu’il est «plus vert que le Parti vert». Le parti d’Elizabeth May a été critiqué pour une position considérée ambiguë sur les hydrocarbures.

Lors de la campagne électorale, M. Blanchet ne compte pas miser sur la laïcité ou les enjeux d’identité, mais la «réalité va nous rattraper», dit-il. Il croit que «la laïcité va s’imposer d’elle-même» et qu’«il faudra en parler à tous les jours».