L’Assemblée nationale est désormais 20 % plus grand grâce à l’ajout d’un pavillon d’accueil construit sous terre.

L’Assemblée nationale fait peau neuve [VIDÉO + PHOTOS]

L’Assemblée nationale du Québec a fait peau neuve. L’édifice construit en 1886 est désormais 20 % plus grand grâce à l’ajout d’un pavillon d’accueil construit sous terre.

Le parlement compte désormais une agora pour organiser des événements, un espace éducatif et muséal, de même que deux nouvelles salles de commissions parlementaires.

Les médias ont pu visiter mercredi ces lieux modernes qui seront ouverts au public à partir de samedi. Les visiteurs pourront désormais entrer par une grande porte vitrée située à l’avant du parlement, sous l’escalier central. Pour le président de l’Assemblée nationale François Paradis, il s’agit d’un symbole fort qui fait de cet édifice une véritable «maison du peuple».

La nouvelle porte d’entrée centrale de l’Assemblée nationale. Pour faire de la place au puits de lumière, on a fait disparaître la fontaine des Abénaquis, mais la statue du pêcheur est toujours présente, en retrait.

Tout en permettant d’accueillir de plus grandes foules, ces travaux de 60,5 millions $ ont aussi pour objectif de resserrer la sécurité autour de l’Assemblée nationale, à l’image de ce que d’autres parlements dans le monde ont fait. Avant d’entrer, les visiteurs devront permettre la fouille de leurs bagages. 

Même si les nouveaux espaces sont souterrains, les concepteurs ont pris soin d’y faire entrer beaucoup de lumière naturelle, notamment dans l’agora centrale, qui constitue le clou de la visite. «J’imagine très bien un débat des chefs ici», lance M. Paradis.

Les visiteurs devront passer à travers un important dispositif de sécurité, qui ressemble à celui d’un aéroport, avant de pouvoir accéder au parlement, explique le président de l’Assemblée nationale François Paradis.

Attraction touristique 

Tout au long du parcours, des tableaux interactifs permettent d’apprendre davantage sur la démocratie, l’histoire du parlementarisme au Québec et le travail de député. Dans un espace aménagé pour eux, les enfants pourront écrire des messages aux élus. Un peu plus loin, une capsule temporelle attend qu’on l’ouvre en 2092, lors du 300e anniversaire des institutions parlementaires du Québec. 

Souhaitant devenir une attraction touristique incontournable de la ville de Québec, l’Assemblée nationale s’est donnée comme objectif dans son plan stratégique d’augmenter son nombre de visiteurs de 35 % d’ici 2023. À l’heure actuelle, 124 000 personnes la visitent chaque année.

Des débats, des spectacles, des cocktails ou des conférences pourront être organisés dans l’agora centrale du pavillon.

Vous voulez y aller?

  • Quoi: Portes ouvertes à l’Assemblée nationale
  • Quand: 1er et 2 juin, 10h à 16h
  • Où: 1045, rue des Parlementaires, Québec
  • Combien: gratuit
Le spectre des lumières de Jonathan Villeneuve (photo) sert de passage entre le moderne et l’ancien.
Plusieurs écrans interactifs ponctuent la visite et permettent d’en apprendre davantage sur la démocratie ou le travail des députés.
La nouvelle boutique de l’Assemblée nationale est plus vaste. Environ 75 % de son inventaire est composé de produits faits au Québec.
Il sera possible de voir les députés au travail dans deux nouvelles salles de commissions parlementaires, équipées de plusieurs écrans.
Les architectes Matthieu Geoffrion et Nicolas Demers-Stoddart ont voulu préserver la façade iconographique de l’Assemblée nationale. C’est pourquoi le nouveau pavillon d’accueil est souterrain.