Méganne Perry Mélançon, nouvelle députée de Gaspé, a pris connaissance lundi des dossiers montés par l’équipe du député sortant Gaétan Lelièvre.

Des règles exigées dans le transfert des dossiers entre députés

GASPÉ — Le député sortant de Gaspé, Gaétan Lelièvre, et sa successeure Méganne Perry Mélançon réclament des règles de l’Assemblée nationale pour obliger un transfert des dossiers entre députés après une élection. Les deux politiciens ont fait leur passation de documents devant la presse lundi, en réaction aux cas médiatisés où les députés défaits ont détruit leurs dossiers.

Mme Perry Mélançon juge «aberrant» que des nouveaux députés trouvent les classeurs vides en prenant leurs fonctions. La députée péquiste constate que des élus d’autres formations politiques ont exprimé des préoccupations à ce sujet et elle souhaite proposer des changements. 

Lire aussi: Les dossiers de l'ancien député Pierre Reid ont aussi été détruits

Un député peut détruire ses dossiers

Hébert entre dans un bureau de comté vide

La procédure parlementaire ne fixe aucune norme sur les modalités de passation des pouvoirs.

D’ici les prochaines élections, «j’espère que l’Assemblée nationale va prévoir des règles pour que les députés n’aient pas le choix de transférer les dossiers», déclare Gaétan Lelièvre. Monter des dossiers «demande du temps et entraîne des coûts», souligne-t-il. Refuser de les transférer «augmente considérablement les délais dans leur traitement».

Des députés ont invoqué la confidentialité de certains documents pour justifier les destructions. M. Lelièvre a contourné le problème. Son personnel politique a contacté tous les citoyens qui lui avaient soumis un dossier. «On leur demandait si on le transférait, s’ils voulaient venir le chercher ou si on le détruisait.» La plupart a choisi de le transférer à la nouvelle députée, rapporte M. Lelièvre.

L’équipe de M. Lelièvre a également éliminé les doublons et les dossiers fermés, et fait de l’ordre dans les dossiers actifs. Ce ménage a pris environ deux semaines à son personnel politique, estime-t-il.

M. Lelièvre a été élu sous la bannière péquiste en 2012 et en 2014 avant de devenir député indépendant en 2017. Il aurait procédé de la même façon, peu importe la couleur du nouvel élu, assure-t-il.

La députée de Saint-François, Geneviève Hébert, et le député d’Orford, Gilles Bélanger, deux caquistes, ont déploré que leurs prédécesseurs libéraux, Guy Hardy et Pierre Reid, aient détruit leurs dossiers. Les cas de classeurs vides font les manchettes élection après les élections, au provincial comme au fédéral.