Le candidat de Québec solidaire dans Champlain, Steven Roy Cullen, a expliqué le projet de Réseau de transport TransMauricien avec ses collègues Simon Piotte, dans Maskinongé, Valérie Delage, dans Trois-Rivières, et Christine Cardin, dans Laviolette-Saint-Maurice.

Création d’un réseau de transport

TROIS-RIVIÈRES — Les candidats de Québec solidaire dans la région s’engagent à créer le Réseau de transport TransMauricien afin d’instaurer un service de transport collectif abordable, fiable et fréquent sur l’axe La Tuque-Shawinigan-Trois-Rivières. Et son financement proviendrait de l’enveloppe de 13,3 milliards de dollars annoncée par le parti la semaine dernière.

«La Mauricie, tout comme le reste du Québec, est coincée dans une logique où le transport en commun est perçu comme une ressource de dernier recours pour les gens qui n’ont pas accès à une voiture», a dénoncé le candidat dans Champlain, Steven Roy Cullen.

Selon lui, on doit aussi bonifier le financement des sociétés et des corporations de transport collectif pour qu’elles puissent mieux desservir leur population respective et assurer une connexion avec l’axe central et une interconnexion entre elles.

L’équipe solidaire envisage aussi la création d’une instance administrative régionale dont la mission serait d’allouer les ressources, de concerter les acteurs du milieu et de promouvoir le transport collectif sur le territoire mauricien.

«À l’heure actuelle, les sociétés et les corporations de transport collectif de la région n’ont ni les ressources, ni de mandat clair pour assurer une optimisation du réseau régional de transport», fait-il remarquer.

Pour sa collègue dans Laviolette-Saint-Maurice, Christine Cardin, les investissements massifs en transport collectif sont rendus nécessaires par l’urgence climatique.

«Les données scientifiques sont sans équivoque, le transport est l’une des principales sources des émissions de gaz à effet de serre qui sont en train d’étouffer la planète», a-t-elle souligné.

Pour les représentants de QS, les problématiques du 21e siècle commandent des solutions du 21e siècle.

«Le Réseau de transport TransMauricien est l’une de ces solutions. Il s’agit d’une proposition ancrée dans les besoins du milieu, au service d’une vision de développement dynamique et durable du territoire de la Mauricie», conclut Steven Roy Cullen.