Quand Stephen Harper a démissionné au soir de la défaite électorale des conservateurs en 2015, il a aussi quitté immédiatement la direction du parti.
Quand Stephen Harper a démissionné au soir de la défaite électorale des conservateurs en 2015, il a aussi quitté immédiatement la direction du parti.

Course à la direction du PCC: des paramètres à définir

La Presse Canadienne
OTTAWA — Maintenant qu’Andrew Scheer a annoncé sa décision de quitter son poste de chef conservateur, le parti commencera à sortir les plans des cartons pour une course à la direction.

Le conseil national, dirigé par le président du parti, Scott Lamb, s’est déjà réuni jeudi après-midi pour discuter de la marche à suivre. Comme M. Scheer a l’intention de rester à la tête du parti jusqu’à ce que son successeur soit choisi, il ne sera pas nécessaire de trouver un chef intérimaire.

Quand Stephen Harper a démissionné au soir de la défaite électorale des conservateurs en 2015, il a aussi quitté immédiatement la direction du parti. Le caucus avait alors choisi Rona Ambrose comme cheffe intérimaire jusqu’à ce qu’un nouveau chef soit élu par les membres du parti en mai 2017 — Andrew Scheer.

Le conseil national du parti devra plutôt choisir d’abord et avant tout les membres du comité organisateur de cette course à la direction. Ce sont eux qui décideront des règles et procédures, y compris le début de la campagne et sa durée. Le comité décidera également depuis combien de temps un candidat doit avoir été membre du Parti conservateur avant de pouvoir se présenter.

On fixera aussi les limites de dépenses pour chaque candidat — c’était 5 millions $ lors de la dernière course. On avait également fixé en 2017 le prix du «billet d’entrée» à 100 000 $ — des frais d’inscription de 50 000 $ et un dépôt de conformité de 50 000 $, remboursables à condition que le candidat respecte les règles.

Calcul des voix

L’une des règles les plus importantes de cette course, qui a été controversée dans le passé, est toutefois inscrite dans la constitution du parti — et ne peut donc être facilement modifiée. Il s’agit de la méthode de calcul des voix.

Chaque membre en règle du Parti conservateur a droit à un bulletin de vote, mais tous les bulletins n’ont pas le même poids. Chacune des 338 circonscriptions du pays compte pour 100 points, peu importe le nombre de membres du parti dans le comté. Le jour du scrutin, chaque candidat se voit attribuer des points en fonction du pourcentage de voix obtenus dans chaque circonscription. Le candidat qui recueille une majorité de points au pays (16 900 plus un) remporte la course à la direction.

Cette méthode signifie que les membres issus de comtés où les militants conservateurs sont moins nombreux ont un poids plus grand dans le calcul final.