La région a enregistré samedi des records de froid pour un 11 mars.

Plusieurs records de froid battus

Il a fait froid ce week-end... très froid. Plusieurs villes du Québec ont même enregistré des records de températures froides pour un 11 mars samedi.
Ceux qui trouvent qu'il a fait froid samedi matin à Trois-Rivières avaient amplement raison. Le mercure est descendu à -22,8 degrés Celsius. Avec le refroidissement éolien, la sensation était au moins de -30 degrés Celsius. Le record a aussi été battu à Shawinigan alors que le thermomètre affichait -24,1 degrés Celsius. Plus au nord, c'est sans surprise que les Latuquois ont dû composer avec une température bien plus froide. Samedi, il a fait -27 degrés. 
Les précédents records dataient de 2009. Il avait alors fait -22,1 degrés à Trois-Rivières, -19,1 degrés à Shawinigan et -25,8 degrés à La Tuque. 
Cette situation s'est également produite un peu partout au Québec. La vieille capitale a aussi battu un record de froid pour la journée du 11 mars.
Il y a 45 ans, le 11 mars 1972, il avait fait -23,9 degrés Celsius sur la capitale. Samedi, le mercure affichait -24,4 degrés Celsius, quelques dixièmes sous le précédent record. «Entre 3 h et environ 8 h samedi matin, avec le refroidissement éolien, il a même fait -35 degrés Celsius», a relaté Denis Thibodeau, météorologue à Environnement Canada. Le maximum moyen à cette période de l'année est de -1 degré Celsius. 
Québec n'est pas la seule à subir ce froid glacial. M. Thibodeau explique qu'une crête est présentement au-dessus des Prairies canadiennes, du nord de la Saskatchewan, en passant par le sud du Manitoba et le Midwest américain, ce qui entraîne une masse d'air froid sur tout le centre et l'est du Canada. «Il y a une circulation du Nord qui vient directement de l'Arctique sans rien pour la freiner», a précisé le météorologue. 
Si on parle du 11 mars comme une journée de record de froid, M. Thibodeau rappelle que samedi n'était pas à l'image de l'hiver que nous avons connu. Règle générale, l'hiver 2016-2017 a été très doux. Heureusement, dès dimanche, le mercure a recommencé à monter, pour atteindre -11 degrés Celsius. Les températures devraient atteindre les normales saisonnières en milieu de semaine, voire dépasser le point de congélation la fin de semaine prochaine. Une autre vague de froid comme celle-ci risque-t-elle de nous frapper dans les prochaines semaines? Dur à dire, confie le météorologue, qui estime que les mois de mars et d'avril peuvent toujours surprendre.
Avec la collaboration du Soleil