Plusieurs barrages routiers ont été tenus durant l’opération nationale contre l’alcool ou la drogue au volant,
Plusieurs barrages routiers ont été tenus durant l’opération nationale contre l’alcool ou la drogue au volant,

Plusieurs arrestations dans la région pour facultés affaiblies

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — Soixante-douze personnes ont été arrêtées, en Mauricie-Lanaudière, pour avoir conduit avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue durant l’opération nationale concertée contre l’alcool ou la drogue au volant, qui se tenait du 28 novembre au 2 janvier, soit environ deux conducteurs par jour.

En 2018, les policiers avaient procédé à 59 arrestations. Il s’agit donc d’une augmentation de 22%. Durant cette période, il est survenu trois collisions mortelles contre quatre en 2018.

De plus, lors de cette opération, quelque 3000 constats d’infraction ont été remis, notamment 1461 pour vitesse, 45 pour ne pas avoir porté une ceinture de sécurité, 32 pour cellulaire au volant et 11 pour l’alcoolémie zéro.

Pour les régions Centre-du-Québec-Estrie, 73 conducteurs ont été arrêtés pour avoir conduit avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue contre 71 l’an dernier. Quelque 4300 constats d’infraction ont été remis majoritairement pour vitesse. Un accident mortel est survenu, le 18 décembre, à la suite d’une collision entre deux camions, sur l’autoroute 55, à la hauteur de Saint-Célestin.

Il n’a pas été possible de connaître le bilan pour la Mauricie ou le Centre-du-Québec seulement.

À Trois-Rivières durant cette même période, une vingtaine de personnes ont été arrêtées pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool et deux pour la drogue. Cinq constats ont été émis pour l’alcoolémie zéro. Les policiers de Trois-Rivières ont aussi mené une dizaine de visites préventives dans des bars et restaurants.

Plus de 3500 opérations policières ciblant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues ont été déployées à travers la province du 29 novembre au 2 janvier. Au total, 844 conducteurs ont été arrêtés pour la capacité de conduire affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux. C’est près d’une centaine de conducteurs qui ont été interpellés relativement à la conduite avec les capacités affaiblies par la drogue.

Les services de police rappellent que les opérations policières en lien avec la conduite affaiblie par l’alcool ou la drogue se poursuivent tout au long de l’année.

Cette opération nationale concertée a été organisée en partenariat avec l’Association des directeurs de police du Québec, la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal et la Société de l’assurance automobile du Québec.