Près de 500 constats d'infraction sont distribués annuellement concernant la garde des animaux domestiques.

Plus d'animaux domestiques abandonnés

Même si la période de déménagement se passe relativement bien pour la majorité des gens, l'histoire est parfois bien différente pour les animaux domestiques. Les changements d'adresse semblent inciter plus souvent les propriétaires d'animaux domestiques à abandonner leurs bêtes de compagnie.
Selon le directeur général de la Société protectrice des animaux (SPA) Mauricie, Serge Marquis, le mois de juin est un mois où la SPA voit se gonfler les arrivages à chaque an.
«Pour cette année, c'est près d'une centaine d'animaux abandonnés de plus que nous avons recueillis en juin par rapport aux mois précédents», déclare M. Marquis.
Serge Marquis soutient que la SPA Mauricie a reçu plusieurs abandons au cours de la dernière semaine, notamment de chats et de portées de chats. Il ajoute que trois animaux domestiques sur quatre qui sont abandonnés sont des chats.
Même si la période de déménagement est une période cible pour les abandons d'animaux de compagnie, le directeur général de la SPA Mauricie estime que l'augmentation se profile déjà à partir des mois d'avril et de mai.
«Il arrive fréquemment que des étudiants qui ont eu un animal pendant leur formation et qui quittent le cégep et l'université pour retourner dans leur milieu abandonnent l'animal», soutient M. Marquis.
Bien que le mois de juin semble être un moment dans l'année pendant lequel les abandons d'animaux domestiques sont les plus nombreux, les mois d'octobre, de novembre et de décembre le sont tout autant. Serge Marquis rapporte que l'été, les gens laissent sortir leurs bêtes à l'extérieur. Ceci crée alors beaucoup de portées, principalement chez les chats, ce qui décourage beaucoup de propriétaires.
«On préfère que les gens viennent nous les porter, puisque ça nous permet d'avoir des informations sur les tendances comportementales des animaux. Quand on les récupère errants, les animaux peuvent avoir souffert de manque d'eau, manque de nourriture, du froid et il est impossible pour nous de savoir depuis combien de temps ils sont abandonnés», explique le DG de la SPA Mauricie.