Il était difficile pour les piétons de garder les pieds secs.

Pluie, verglas... et tracas

TROIS-RIVIÈRES — Routes recouvertes d’eau, trottoirs glacés, puisards bloqués, écoles fermées et activités hivernales compromises, le redoux qui a frappé la région, jeudi, a entraîné de lourds impacts qui pourraient être amplifiés par un refroidissement et des forts vents.

La quinzaine de millimètres de précipitations sous forme de pluie et de verglas qu’a reçus le sud de la région au cours de la journée jeudi ont passablement compliqué les déplacements ainsi que les activités de plusieurs Mauriciens. Le bal a commencé à l’aube alors que les commissions scolaires du Chemin-du-Roy, de l’Énergie et de la Riveraine ont décidé de fermer leurs écoles. Seuls les élèves de La Tuque ont dû se rendre en classe car la Haute-Mauricie a plutôt reçu une quinzaine de centimètres de neige.

Le refroidissement et les vents que prévoyait Environnement Canada pour la nuit dernière ne devraient pas améliorer les choses. Autant Environnement Canada qu’Hydro-Québec indiquaient en fin de journée jeudi que la situation allait être suivie de près. La société d’État redoutait notamment que des branches d’arbres tombent sur des fils du réseau de distribution, ce qui pourrait causer des pannes. L’épisode météo de jeudi a d’ailleurs entraîné une dizaine de pannes qui ont privé près de 7000 abonnés d’électricité au plus fort de la crise en milieu d’après-midi.

«Nous avons des équipes en place prêtes à réagir 24 heures sur 24», mentionne Véronique Trépanier, porte-parole pour Hydro-Québec.

Les adeptes du cyclisme hivernal ne l’ont pas eu facile.

Plusieurs sorties de route ont également été rapportées un peu partout sur le réseau routier. Un accident impliquant un véhicule lourd a notamment causé la fermeture complète de l’autoroute 30 à Bécancour à la hauteur du kilomètre 220 près du parc industriel de Bécancour, et ce, pendant environ 45 minutes. Le camion lourd impliqué a fait une mise en portefeuille vers 10 h 30. Le conducteur n’a pas été blessé. Une collision impliquant un autre poids lourd et une camionnette est survenue plus tôt en matinée sur l’autoroute 40 est dans le secteur Pointe-du-Lac à Trois-Rivières. Personne n’a été blessé, mais une des deux voies a été fermée à la circulation pendant quelques minutes. Plus tard en après-midi, un autre accident impliquant deux véhicules s’est produit à l’intersection des boulevards Thibeau et des Prairies dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Les équipes du ministère des Transports ont évidemment été à pied d’œuvre tout au long de la journée afin de procéder entre autres à l’évacuation de l’eau sur la chaussée sur l’autoroute 40 entre les sorties des boulevards des Chenaux et des Récollets à Trois-Rivières ainsi qu’à l’approche du pont Laviolette sur l’autoroute 55. Une voie a également été fermée en direction sud sur le lien routier enjambant le fleuve pendant moins d’une heure en après-midi afin d’effectuer des travaux permettant d’évacuer l’eau.

Une camionnette de livraison de Postes Canada a effectué une sortie de route au coin des rues Sainte-Julie et Sainte-Geneviève à Trois-Rivières.

«Nous avons mis l’accent là-dessus toute la journée», souligne le porte-parole du ministère des Transports, Jean Lamarche.

Les employés des travaux publics des différentes villes et municipalités ont également été très occupés afin de déglacer les rues et routes, les trottoirs ainsi que les puisards.

«C’est une situation pas facile», reconnaît Cynthia Simard, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières. Cette dernière indique par contre que le fait que la plus récente opération de déneigement, lancée à la suite des chutes de neige du début de la semaine, était pratiquement terminée a facilité la tâche.

Les automobilistes ont dû traverser de véritables lacs à plusieurs endroits à Trois-Rivières.

Du côté de Shawinigan, on soutient que plusieurs équipes ont pris part à l’opération de déglaçage. Des substances abrasives ont notamment été épandues sur la chaussée et les trottoirs. Cet exercice a dû être répété à plusieurs reprises au cours de la journée, souligne Véronique Gagnon-Piquès, porte-parole de la Ville de Shawinigan.

Plusieurs parents ont dû s’occuper de leurs enfants en raison de la fermeture des écoles.

Les écoliers adeptes de sports d’hiver n’ont cependant pas pu profiter de cette journée de congé forcé pour s’adonner à leur activité favorite. La station Vallée du parc a notamment cessé ses opérations à midi et rouvrira vendredi matin. Les patinoires extérieures de Trois-Rivières et Shawinigan ont aussi été fermées pendant toute la journée.

«Comme on s’attendait à de la pluie, nous avions laissé la neige qui est tombée hier [mercredi] soir sur les patinoires. Elle a en quelque sorte protégé les glaces de la pluie», explique Mme Simard avant d’ajouter que ces installations devraient rouvrir rapidement.